REPENTIGNY, CHARLEMAGNE ET « SLAQUE LA PÉDALE » – suite

Slaque la pédale

Sur le même sujet :
http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2010/slaque-la-pedale.html

Monsieur Saint-Denis,

Vous avez tellement écrit de synonymes français au mot  »slacker » que c’est à se demander pourquoi vous avez utilisé cet anglicisme.  C’est une très mauvaise habitude chez les Québécois frustrés, ayant encore le colonialisme ancré dans les tripes d’utiliser les anglicismes.  On a honte d’utiliser les mots français qui existent si, en parallèle, le mot anglais est là.  Ce n’est pas parce qu’un mot est dans le dictionnaire qu’il faut l’utiliser; en l’utilisant, c’est la meilleure façon de le voir devenir désuet.

Utilisons nos mots français, n’ayons pas honte de notre belle langue, donnons ou redonnons à nos mots toute la vitalité qu’il doivent conserver!  Ne les enterrons pas!  Écoutez dans la rue et sur les ondes, ce n’est pas toujours édifiant mais, vous qui êtes dans les Communications, donnez le bon exemple. S.V.P.

Georges-Henri Huard
Montréal


De : SAINT-DENIS PASCAL <info@communicationspsd.com>
À : Georges-Henri Huard <georgeshenri2000@yahoo.fr>
Envoyé le : Lun 26 juillet 2010, 21h 51min 23s
Objet : complément d’information

« Dictionnaire canadien-français », Sylva Clapin, éditions Beauchemin, 1894.
————————-
SLAQUER v. a.
de l’ang. « to slack ».
Larguer, lâcher, relâcher : « Slaque don la corde, un peu. »
v. n., Se détendre, mollir, faiblir : « Dès le deuxième mille, son ch’val
commençait à slaquer. »

————————-

http://www.dicocf.ca/index.php

« Glossaire du parler français au Canada », Société du parler français au Canada, 1930.

————————-

SLACKER v. tr. et intr.
1° tr. Lâcher, détendre, larguer, donner du mou, mollir, filer. Ex.:
« Slacker l’amarre. »  Étym. – Ang. « to slack »
2° tr. Ralentir, diminuer l’erre de. Étym. – Ang. « to slack »
3° tr. Desserrer, donner du jeu. Ex.: « Slacker un écro. » Étym. – Ang. « to
slack »
4° tr. Congédier (un employé). Ex.: « Le boss a slacké une dizaine
d’employés cette semaine. »
5° intr. Se relâcher, se détendre, se desserrer, mollir, se ralentir,
diminuer d’intensité, faillir. Ex.: « Les avisses ont slacké » = les vis se
sont desserrées. – « La corde a slacké » = s’est détendue. – « Il
travaillait bien au commencement, mais, sur la fin, il a slacké un peu » =
il s’est ralenti. Étym. – Ang. to slack.

————————-

http://www.dicocf.ca/index.php

« Dictionnaire grammatical des verbes », de Thérèse Bélanger, éditions Mata, 1996.

————————-

SLAQUER v t i, Régulier, Groupe 1
Radical : « slaqu » Terminaison « -er » Auxiliaires : « avoir », « être »
Québécisme.
Transitif : 
1. Donner du jeu : « slaque la corde, elle trop tendue. »
2. Desserrer : « il faut slaquer ces vis. »
3. Congédier : « il a été slaqué ce matin, il ne s’y attendait pas. »
Intransitif :
1. Relâcher, diminuer : « le vent n’a pas slaqué depuis deux jours. »
2. Ralentir : « slaque un peu, tu vas trop vite. »

————————-

« Dictionnaire québécois-français », Lionel Meney, éditions Guérin, 1999.

————————-

Slacker, [slacquer, slaquer] (v. trans)
1. (corde, cordage) : donner du mou ; détendre (v. trans.) ; relâcher (v.
trans.); larguer (v. trans.)
[…]2. (vis, écrou) : desserrer (v. trans.)
[…]3. (activité, rythme) : ralentir (v. intrans.) ; souffler (v. trans.) ;
respirer (v. intrans.)
[…]4. (pression) : diminuer (v. trans)
[…]5. (employé) : mettre à pied (v. trans. = renvoyer provisoirement) ;
licencier (v. trans., = renvoyer définitivement) ; mettre à la porte (v.
trans.) ; vider (v. trans. fam.) ; jeter (v. trans. fam.)
[…] 
[empr. à l’angl. « to slacken »]

————————-