QUÉBEC ET LE SEXE DES ANGES

Pendant que les Turcs s’avançaient pour détruire leur ville, les théologiens de Byzance discutaient du sexe des anges. La démographie nous apprend que nous serons minoritaires en 2031 sous le rouleau compresseur d’une immigration massive et du multiculturalisme fédéral. Notre « sexe des anges » à nous, ne seraient-ce pas les débats sur l’ouverture, la tolérance et les accommodements? On n’imagine pas que ces questions aient alors quelque importance, sinon de nous amuser aujourd’hui pour nous empêcher de voir le précipice où nous courons de façon certaine. Un peuple et sa population, c’est une construction biologique, sociale et culturelle, sur une longue durée, et non un vulgaire cheptel dont il importe seulement d’augmenter le nombre de têtes.

Hubert Larocque, Gatineau.