PROJET DE LOI FÉDÉRALE S-220

Modification de la loi fédérale sur les langues officielles

Voici un projet de loi intéressant introduit le 9 juin 2010 par l’Honorable Sénateur Chaput

http://www2.parl.gc.ca/content/Senate/Bills/403/public/pdf/s-220_1.pdf

http://www2.parl.gc.ca/Sites/LOP/LEGISINFO/index.asp?Language=F&Chamber=N&StartList=A&EndList=Z&Session=23&Type=0&Scope=I&query=7038&List=stat

Le but officiel est de protéger le français, langue de la minorité au Canada et particulièrement au Canada anglais, mais dans les faits, la loi protégera la communauté anglophone au Québec.  En effet, les anglophones du Québec vont s’arroger le droit à des mesures qui sont destinées à protéger la minorité francophone menacée d’extinction.  Un des critères pour accorder les droits aux minorités est la vitalité de cette minorité et les hurlements de cette minorité.  En résumé, plus la minorité crie haut et fort à l’injustice, plus il lui sera accordé de droits et de privilèges.  Comme vous le savez, les pauvres anglophones du Québec ne cessent de crier et de hurler, et ils obtiennent toujours tout.  Les communautés francophones dociles, qui essaient de vivre en harmonie n’obtiennent rien, car personne ne les entend.  Le concept du fédéral est un concept faussé.  Le fédéral doit considérer la communauté francophone à l’échelle du Canada, car c’est elle qui est menacée d’extinction.  Diviser le Canada en parcelles est hypocrite.  Les anglophones du Québec ne sont pas une vraie minorité.  Ils font partie de la majorité nord-américaine.  Ils ne devraient absolument pas avoir le droit à des traitements protectionnistes.

Peut-être des bonnes intentions sur papier, mais comme la politique linguistique fédérale est viciée, les résultats de l’entrée en vigueur de cette loi seront le contraire de son but.

Marie Bourgeois