NOTRE LANGUE A BESOIN D’AMOUR!

Dédié à  :

Monsieur Luc Plamondon, parolier de talent et grand défenseur de notre langue. À Léo Ferré, le très inspiré. À Daniel Lavoie, Vincent Vallières, Maxime Landry, Michel Louvain, Luce, Laurence, Marie Denise, Marjo, Catherine Major. À Luc De Larochellière.

À Richard Desjardins,  qui ne s’est jamais fait apôtre de la langue française, la défendant simplement en chantant en français. À Gilles Vigneault qui a malgré tout chanté au Festival d’été anglo de Québec cet été mais de fort belle manière. À Félix Leclerc, qui composait comme il respirait avec une langue superbe.  Je dédie ces quelques mots à tous ceux et celles qui chantent encore en français et qui sont fiers de partager cette langue belle.

Notre langue a besoin d’amour!

Notre langue française, il nous faut l’imposer plus que jamais en notre terre d’Amérique, tel un drapeau posé aux quatre vents du monde.

Il nous faut l’aimer, avant qu’elle ne s’amenuise en notre voix ou qu’elle ne nous glisse des doigts. Elle est en péril dans les braises d’un feu ardent qui l’avait portée jusqu’ici au Québec. Évitons sa mort annoncée.

La langue française témoigne de notre passé et fermente les mots de notre avenir. Elle demeure présente à nous redire. Elle nous situe en notre décor. Elle nous abrite! Au coeur même de Montréal, elle se fait minoritaire. Cessera-t-elle de battre? À Québec, pourra-t-elle encore chanter? Deviendra-t-elle un objet de notre folklore? Soyons vigilants à la savoir encore ancrée chez nous. La langue française a besoin de notre amour, tout simplement.

Yvan Giguère,
Fondateur du Concours national de paroliers de langue française
www.paroliers.qc.ca