DESJARDINS BAFOUE LE FRANÇAIS

La fédération des caisses Desjardins bafoue le français !

J’aimerais partager avec vous un incident linguistique avec La Fédération des caisses Desjardins ( avec Serge Brulotte ) et l’Office québécois de la langue française ( Éric Carle ).

Depuis quelque temps, la fédération des Caisses Desjardins a installé des moniteurs dans ses caisses et à l’entrée de la tour sud de son Complexe. Surprise! De la publicité unilingue anglaise y est diffusée pendant au moins 2 minutes…

Selon la loi, le texte français doit conserver un impact visuel beaucoup plus important par rapport aux autres messages visibles en même temps

Selon Monsieur Serge Brulotte de la fédération, les Caisses Desjardins sont en règle. La publicité passe en français deux fois et une fois en anglais. C’est juste un hasard si je tombe toujours sur la version en anglais m’a-t-il répondu!??!!??

Je lui ai demandé pourquoi faire apparaître l’anglais seul sans texte français? – « Tout simplement que notre clientèle anglophone demande du service en anglais. »

JT – Si je vous comprends bien, vous dîtes à l’immigration d’oublier le français, car ici au Québec nous vivons en anglais.

SB – Écoutez. Le Québec est juste une province dans le pays Canada. Le Canada est un pays bilingue.

JT- Je ne pense pas qu’on peut me servir en français à Toronto, M. Brulotte, et pourtant cette ville est dans le fameux Canada bilingue.

SB- Vous avez raison, mais nous suivons la loi et nous utilisons l’anglais pour bien servir notre clientèle anglophone ( bis et re-bis et re bis).

J’ai rejoint Éric Carle de l’Office québécois de la langue française. C’est lui qui a tranché en disant que le français prédominait nettement dans l’affichage… Trouvez l’erreur sur les photos!

Attendre pour voir le texte en français n’est, logiquement, pas prédominant. Je lui spécifie la règle à laquelle je me suis référé pour la plainte, http://www.oqlf.gouv.qc.ca/charte/questions_freq/rep_32.html. Monsieur Carle me répond qu’il ne voit rien dans ce texte sinon que le français doit être 2 fois plus grand et deux plus présent. Et je lui rajoute « 2 fois plus présent et en même temps! ». Monsieur Carle nie l’existence de ces mots…!!!!!! Je crois que ce fonctionnaire a été de mauvaise fois en n’avouant pas son erreur qu’il a commise envers le français… Et en me répétant sans cesse que ce n’était juste mon opinion.

Et vous ? Qu’elle est votre opinion ?

Un ménage s’impose à l’Office québécois de la langue française et je dirais au gouvernement Charest que ce n’est pas de la publicité comme « Ici on commerce en français » dont nous avons besoin, mais plutôt d’un renforcement de la loi 101 et du personnel compétent afin d’appliquer la loi sur la langue !

Jacques Théroux
Therouxj@videotron.ca

Desjardins

Desjardins