À PROPOS DE AMHERST, LE CRIMINEL DE GUERRE

Pourquoi remplacer le nom de la rue Amherst?

En 1967, au lendemain de la célèbre déclaration du général De Gaulle, la ville d’Ottawa a immédiatement changé le nom du boulevard appelé aujourd’hui Centennial, sans consultation populaire, sans aucune procédure. Et pourtant De Gaulle n’avait tué personne et n’avait planifié le génocide d’aucun peuple comme Amherst l’a fait.

Amherst commandait les troupes britanniques au Canada, au moment de la capitulation de Montréal en 1760. Aux yeux des Anglo-Saxons, il avait réalisé un exploit alors que ce fait n’était qu’un autre crime à mettre à son actif. Les Anglo-Saxons ont agressé la Nouvelle-France. C’était une agression, non pas une guerre défensive. Lorsque Hitler et les Allemands ont attaqué l’Angleterre à la Deuxième Guerre mondiale, les Britanniques ne l’ont pas trouvé drôle et ils considéraient Hitler comme un agresseur et un criminel de guerre et ils le considèrent encore aujourd’hui comme tel et ils ne vont surtout pas donner son nom à une rue de Londres. Donc la capitulation de Montréal est un autre crime à ajouter au génocide d’Amherst et non un titre de gloire.

Il ne s’agit pas de faire du révisionnisme, mais il est question d’un principe moral: aucun peuple ne doit honorer des criminels que ce soit en donnant leur nom à des rues, à des villes ou en leur érigeant des monuments ou de tout autre manière, noms d’écoles, de centres, de pont, etc. Et ce principe vaut pour tous les pays. Par exemple, la France devrait rayer Napoléon de sa toponymie.

Et attention! Honorer un criminel, c’est tromper la vérité, c’est mentir à la population et c’est faire de la falsification de l’Histoire. Tous les historiens dignes de ce nom devraient s’opposer à ce qu’on honore les criminels. En ne s’y opposant pas, ils déshonorent leur propre discipline.

Ce n’est pas une question de nom anglais ou autre. Si on voulait donner le nom de Lortie à une rue, je serais le premier à m’y opposer. Pourtant Lortie fait partie de notre histoire. Voilà un autre argument fallacieux. Ce n’est pas parce que tous les peuples ont des criminels dans leur histoire qu’il faut les honorer. Ils peuvent faire partie de l’histoire sans être honorés pour autant.

Si on avance l’argument que c’est bien compliquer de changer le nom d’une rue, je répondrais que la ville de Gatineau vient justement de changer plusieurs noms de rues et il n’y a pas eu d’émeutes à ce que je sache. Et si nos élus ont des problèmes, je leur conseillerais de consulter la ville d’Ottawa, très expéditive et compétente dans ce domaine. En gardant le nom d’Amherst dans sa toponymie, la ville de Gatineau se rend complice des crimes de ce personnage et devient une honte pour ses citoyens et tout le Québec.

Il ne s’agit pas de rayer la mémoire d’Amherst de l’histoire. Au contraire, nous avons le devoir de conserver la mémoire des grands criminels pour ne pas répéter leurs crimes. Les manuels d’histoire, les manuels scolaires, les biographies, les films se chargent très bien de garder le souvenir de ces criminels.

Ce n’est pas parce que les crimes d’Amherst sont lointains dans le temps qu’il faut passer l’éponge. Je ne pense pas que l’Allemagne va nommer des rues en l’honneur d’Hitler dans cent ans, sous prétexte que ses crimes ont bien vieilli comme du bon vin.

Voilà pourquoi il faut absolument changer le nom de la rue Amherst.

Normand Rousseau
Gatineau

Adresses utiles:

Cabinet du maire:
Bureau.Marc@Gatineau.Ca

Conseillers municipaux:
Angers.Luc@Gatineau.Ca; Boucher.Yvon@Gatineau.Ca; DeSylva.Joseph@Gatineau.Ca; Laferriere.Denise@Gatineau.Ca; laframboise.andre@gatineau.ca; Martin.Patrice@Gatineau.Ca; Montreuil.Luc@Gatineau.Ca; Philion.Pierre@Gatineau.Ca; Riel.Alain@Gatineau.Ca; bouthillette.patsy@gatineau.ca; Tasse.Denis@Gatineau.Ca; psenak.stefan@gatineau.ca; apollon.mireille@gatineau.ca; champagne.nicole@gatineau.ca; pedneaud-jobin@gatineau.ca; tremblay.maxime@gatineau.ca; lauzon.stephane@gatineau.ca; goneau.sylvie@gatineau.ca