UN PRIX ELVIS GRATTON?

Il serait opportun de créer un prix ELVIS GRATTON afin de « récompenser » tous les petits nègres blancs québécois qui se font un devoir d’offrir un environnement sonore anglophone dans leur commerce.

Au cours du mois de décembre, j’ai fréquenté plusieurs commerces québécois, comme il se doit, mais j’ai été ennuyé par l’ambiance sonore : plusieurs établissements étaient branchés sur des postes de radio qui diffusaient de la musique anglophone.

Quand je faisais remarquer au gérant ou à l’employé (tous francophones) que j’étais étonné et agacé par cette ambiance anglophone dans un commerce tenu par des québécois et que je me serais attendu à ce qu’un commerçant québécois diffuse avec fierté de la musique d’ici et soit branché sur un poste francophone, très souvent, mon intervention était accueillie avec indifférence(1) ou avec des excuses insignifiantes.

Vivement une action positive pour réveiller chez ces petits nègres blancs la fierté de leurs ancêtres.

1) Une exception notable : La responsable du service à la clientèle « AU PAIN DORE » m’a affirmé que la direction communiquait à ses commerces une liste de postes de radio tous francophones qui pouvaient être syntonisés et que la diffusion d’un poste anglophone dans un des établissements était une erreur qui serait corrigée.

Maxime Courval