PETIT COLLABO BILINGUE, VA TE FAIRE TONDRE!

Yves Boisvert, yboisver@lapresse.ca

Petit collabo bilingue, va te faire tondre en anglais le 24

Le jour où il y aura des festivités bilingues le 1er juillet à Vancouver, Edmonton, Saskatoon et St. John’s, on commencera à penser à mettre de l’anglais le 24 juin. Ce n’est pas parce qu’il y a des négationnistes chez Gesca, qui ne sont pas capables de comprendre que l’anglais (pas le finlandais, ni le vietnamien) est la langue de l’oppression au Québec, et du reste à bien d’autres endroits dans le monde, qu’il faut se mettre à bêler en anglais.

Dans le plus pur esprit républicain et dans la fraternité, nous convions tous les Québécois, quelle que soit leur origine, à célébrer leur nation dans la langue nationale, comme tous les autres peuples normaux le font, y compris les Canadiens anglais, qui ne semblent pas souffrir de leur unilinguisme généralisé et qui ne semblent pas éprouver de honte à avoir pratiquement éradiqué le français de leur territoire.

Lagacé, Boisvert, Dubuc, Pratte et cie: de pauvres colonisés incapables de se comporter comme tout peuple digne. Les articles des journaux de mononcle Paul Desmarais sur la fête nationale sentent la vendetta de petit collabo bilingue. C’est drôle comme ils s’intéressent tout à coup à la SSJBM quand il s’agit de la comparer aux nazis, alors qu’ils s’intéressent très peu à ce que la SSJBM, le MMF et d’autres organismes peuvent avoir à dire dans d’autres circonstances. Le 6 juin, à la manifestation du MMF pour le français, on n’a pas vu ni Lagacé, ni Boisvert, ni Dubuc, ni Pratte. Ils devaient être trop occupés à tartiner des niaiseries pour mononcle Paul.

Bernard Desgagnés
bernarddesgagne@me.com