LA FLAMME OLYMPIQUE POUR LES COMIQUES

Aux nouvelles de la SRC ce soir:

Le maire d’Ottawa s’est excusé, en anglais, du fait qu’il y avait eu un seul mot de français(bonjour) à la fête du flambeau.

Mépris, provocation, obstination, mauvaise habitude, respect des traditions bien encrées ou indifférence? C’est au choix ! Une chose certaine le temps n’est plus aux excuses, encore moins en anglais. Est-ce qu’il y aura des conséquences pour les responsables de l’évènement ?

Pourtant le sénateur Gauthier, qui vient de décéder, a dû laisser quelques traces visibles aussi pour les Anglophones…Pour le moment on comprend qu’on demande, comme d’habitude, seulement aux francophones d’être bilingues pour mieux favoriser leur assimilation.

Denis Carrier
Services-conseils en médiation et communication.
Gatineau