KOREAN AIR : EMPLOI CONTRAINT DE L’ANGLAIS

Bonjour à Impératif français et merci de votre contribution à la défense de notre langue commune, le français.

Je suis une personne handicapée qui habite dans le Sud de la France, et chaque année, je pars en voyage à l’étranger.

L’hiver dernier, je me suis rendu en Indonésie et j’ai fait appel aux services de la compagnie aérienne Korean Air pour me transporter. Quelle n’a pas été ma surprise lorsque je me suis rendu compte que mon médecin devait remplir un questionnaire lié à mon handicap de six pages et rédigé en anglais.

Ce questionnaire médical comportait une question que j’ai estimé discriminatoire, et à mon retour de voyage, j’ai porté l’affaire devant la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations ( HALDE ) compétente dans ce domaine et entrepris également une campagne qui a partiellement porté ses fruits.

Voir le site internet Handicap-discriminations.

Mais j’ai également protesté auprès de la direction française de Korean Air au sujet de l’emploi contraint de l’anglais qui est en infraction avec la loi n° 94-665 du 14 août 1994 relative à l’emploi de la langue française (dite loi Toubon) sur le territoire de la République Française, d’autant plus que, en l’occurence, mon médecin refusait catégoriquement (et à juste raison) de rédiger un certificat médical en anglais.

Dans sa réponse, le directeur France de Korean Air, M. Acolas, a rejeté mes considérations par les propos suivants :

« Ce formulaire doit être en Anglais (langue commune du transport aérien) et, par dérogation, il peut être établi …(en..Coréen…)… Il ne saurait donc être question de le rendre disponible en d’autres langues.» Voir Courrier de Guillaume Acolas, directeur France de Korean Air.

Je ne saurais évidemment accepter ce type de réponse, et je le lui ai fait savoir depuis : Lettre à M. Acolas – 5 juin 2009.

Les services de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (dépendant du ministère de l’Economie), compétente pour faire respecter la loi de 1994, ne se sont pas montrés très combatifs sur ce problème puisqu’ils m’ont répondu :

« Les compagnies aériennes sont soumises à des règles communes aux membres du réseau IATA.

Afin de garantir la sécurité des voyageurs, des questionnaires sont fournis aux

voyageurs dans la langue commune du secteur du transport aérien, en I’occurrence

la langue anglaise.» Voir Réponse de la DGCCRF.

Quant à la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (ministère de la Culture), contactée également, celle-ci me répond le 28 avril :

« il n’y a aucune disposition dans la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française (ni dans ses textes d’application) qui impose une rédaction en français pour ce type de document ». Voir : Réponse DGLFLF.

Non, aucune disposition de détail sans doute, sinon que c’est toute la philosophie de la loi de 1994 qui est mise en cause par une telle attitude.

Aussi, j’invite toutes les personnes, et particulièrement les sympathisants d’Impératif français, qui le souhaiteront à protester auprès des responsables européens de Korean Air aux adresses de courriel indiquées plus loin, afin qu’ils réexaminent leur position et se plient enfin à la législation française. Bien entendu, des poursuites judiciaires contre cette compagnie pourront aussi être envisagées si nécessaires.

Adresses de courriel des dirigeants de Korean Air

**********************

Madame, Monsieur,

Je soutiens la démarche de M. Comoli qui demande à votre compagnie de respecter la législation française (loi n°94-665) en proposant des formulaires de certificats médicaux en langue française, et non en anglais.

Je vous invite aussi à protester auprès des services gouvernementaux français qui font preuve d’une rare mollesse à défendre le droit français :

Adresses de courriel des services administratifs français

*********************

Message proposé ou tout autre à votre initiative :

Madame, Monsieur,

Je vous demande de soutenir la démarche de M. Comoli qui demande à la compagnie Korean Air, ainsi qu’à toutes les compagnies aériennes internationales travaillant en France, de respecter la législation française (loi n°94-665) en proposant à ses clients des formulaires de certificats médicaux rédigés en français, et non en anglais.

J’informerai sur les développements de cette action sur mon site internet : Handicap-discriminations.

Merci à tous par avance pour vos contributions et à Impératif français pour son soutien.

Alain Comoli
http://www.handicap-discriminations.fr