AÉROPORTS DE LYON

isabelle.rousset@lyonairports.com; webmaster@lyon.aeroport.fr; ecouteclient@lyon.aeroport.fr; mediateur@lyon.aeroport.fr

Objet : Anglicisation de votre logo

À l’attention de : Aéroports de Lyon

Bonjour,

Je suis un Québécois qui se bat quotidiennement pour la pérennité de sa langue, le français, en Amérique du Nord, donc dans un monde majoritairement anglophone.

J’ai été attristé par votre volonté d’angliciser votre logo, votre signature ainsi que les diverses marques de commerce que vous utilisez.

Je crois sincèrement que vous faites fausse route quand vous croyez que ce geste va vous rapprocher d’éventuels clients européens et internationaux.

J’habite la région de Montréal et je peux vous dire que ce qui attire ici des dizaines de milliers de touristes états-uniens, chaque année, c’est bien le caractère français et européen de cette ville. Si les villes de Montréal et de Québec renoncaient à promouvoir leur côté français, soyez assurés que ces touristes chercheraient ailleurs l’exotisme dont ils sont à l’affût.

Ce qui fait l’attrait de la France, c’est sa culture et sa langue. Pourquoi ne pas vous en montrer fier? Vos logos et vos signatures d’entreprise en français, il faut les crier fort, pas les cacher.

D’ailleurs, pourquoi s’attarder à l’anglais? Que faites-vous des visiteurs espagnols, italiens, allemands, danois, polonais, sud-américains ou ceux venant du monde arabophone? Pourquoi rien dans leur langue? Qu’est-ce qui vous fait croire qu’un logo anglais va les attirer chez vous si ce qu’ils recherchent, c’est se tremper dans l’anglophonie? Les villes de Londres ou de New-York sont bien plus appropriées dans ce cas.

J’ai bien l’impression que c’est plutôt un manque de confiance dans l’attrait de votre propre langue, le français, qui explique ce changement. Et c’est bien ce qui caractérise ce qui se passe ici, au Québec, et que nous devons combattre tous les jours, car l’effet pervers serait que le français y devienne de moins en moins utile et donc qu’il finisse par disparaître.

Nous avons besoin d’une France qui affirme haut et fort son identité culturelle et française. S’il fallait que la France abandonne sa langue, que deviendraient des petits pays comme le nôtre qui comptent sur la France pour assurer un leadership vigoureux et fier en francophonie?

Vous avez un devoir de fierté et de respect envers votre langue!

Cordialement,

André Kahlé, ing.,
Brossard (Québec)