QUEL 400e!

Quel succès pour les Fêtes du 400ième de Québec?

Nous ne voulons pas jouer les rabat-joie. Réjouissons-nous de l’ampleur et du succès des festivités! Mais leur véritable succès réside dans un progrès de la conscience historique des Québécois.

Plusieurs voix ont dénoncé le détournement de cet anniversaire. Le logo « officiel » porte la marque évidente du rouge cru de l’unifolié. M. Harper a réécrit l’histoire en faisant de Champlain le fondateur du Canada de 1867. Le Gouvernement Charest s’est à demi effacé devant Ottawa , au point que le vrai discours québécois a été prononcé par le premier ministre de la France. C’est tradition depuis le fameux cri du Général de Gaulle! Les éléments étrangers et multiculturels des spectacles, mal choisis et en trop grand nombre, ont jeté de la confusion sur le sens de la Fête.

Enfin les médias ont censuré la plupart des propos et des textes qui rappelaient la valeur normative de la Fondation de Québec, et la contradiction radicale qu’y apportent le Régime anglais et le Canada fédéral. . Il faudrait aussi mettre au rang des échecs l’invitation à « fêter » à l’état pur afin d’échapper à la conscience nationale et politique.

Hubert Larocque