QUÉBEC ANGLICISE LES IMMIGRANTS

C’est à croire qu’il y a un plan colonial à l’oeuvre pour accélérer notre minorisation…

Un autre fait social d’actualité me frappe. La campagne drapeau du Canadien sur les voitures. Pour les plus jeunes, avec les lacunes dans l’enseignement de l’histoire qu’il semble exister, il devient de plus en plus difficile pour eux et même pour le monde ordinaire, branché sur les canaux de désinformation, de discerner le Canadien. Le vrai. Celui descendant de parents français – souvent d’un père français et d’une mère indienne – qui s’établirent en terre d’Amérique et qui aura subi, après 1774, la domination anglaise. C’est bien ces pionniers que désigne ce sigle CH de nos Habitants.

Mais aujourd’hui, est-ce encore bien clair? Car, une personne ignorant ses racines ne verra dans le Canadien qu’un Canadien(an) multi-culturel anglophone, parfois bilingue, coast to coast dont il fait partie. C’est individu est devenu un déraciné et acceptera docilement son sort résigné de consommateur.

Il m’apparaît urgent de nourrir notre mémoire collective.

Michel Legault
mlegault@exacomdesign.ca

**********************

Impératif français a écrit :
>
> Impératif français dénonce les directives et les politiques de l’État québécois ayant pour effet d’angliciser les immigrants et la société québécoise.
>
> La responsabilité de l’État québécois est pourtant de s’assurer que l’immigrant s’intègre rapidement à la société d’accueil en apprenant la langue française. La responsabilité de l’immigrant, pour sa part, est d’apprendre à parler français, la langue officielle du Québec, où il a choisi de venir vivre.
>
> Il est donc révoltant d’apprendre (« Québec s’adresse en anglais aux trois quarts des immigrants allophones », Le Devoir, 8 avril 2008) qu’au Québec, les ministères et les organismes publics favorisent l’anglicisation des immigrants allophones. On va même jusqu’à sanctionner les employés qui leur parlent français. Par exemple, la Régie de l’assurance maladie du Québec veut être tenue au courant de tout « incident » où un « client » qui souhaite être servi en anglais l’aurait été « malencontreusement en français »!
>
> Impératif français invite les syndicats et les employés de l’État québécois à mener une lutte sans merci contre les directives et les politiques exigeant qu’ils participent activement au recul du français.
>
> Il ne fait aucun doute que l’anglicisation pilotée par le gouvernement du Québec est tout à fait conforme à son nouveau « plan d’inaction »!
>
> -30-
>
> Source:
> Impératif français
> Recherche et communications
> www.imperatif-francais.org
> Imperatif@imperatif-francais.org
> Tél. : 819 684-8460
> Téléc. : 819 684-5902
>
>
> Faites votre part ! Devenez membre ou faites un don!
>
> Ce courriel vous est envoyé parce que vous vous êtes abonné au Bulletin électronique du site d’Impératif français. Si vous désirez vous inscrire ou vous désinscrire du Bulletin électronique du site d’Impératif français, visitez ce lien.
> S.v.p. ne pas répondre à ce message. Pour nous contacter, veuillez cliquer ici.