À QUAND LA BIBLIOTHÈQUE BOBINO ?

Merci au journal LeDroit d’avoir reproduit à la une de son édition du 31 décembre la caricature de Bado d’abord publiée, en février dernier, au lendemain du refus des autorités municipales gatinoises de tenir compte de l’opinion des 3200 contribuables ayant signé une pétition favorable au nom de Bobino pour désigner l’axe temporairement appelé McConnell-Laramée.

"On est tout débobinés, ma bonne Bobinette", faisait dire le caricaturiste au célèbre personnage de Bobino à la suite de la décision du maire et du conseil municipal de choisir plutôt le toponyme des Allumettières comme dénomination du nouveau boulevard traversant la ville d’est en ouest.

Nous aimerions profiter de ce clin d’oeil de l’influent quotidien LeDroit pour rappeler au maire Marc Bureau qu’il s’était engagé, le 27 février 2007, à honorer la mémoire de Guy Sanche en donnant son nom à un lieu ou à un édifice public. "Il faudra voir avec le nom ce qu’on va faire, avait-il affirmé à la radio de Radio-Canada, mais il y a une volonté de trouver parce que Bobino, monsieur Sanche, c’est un personnage de la ville de Hull, et il y a une volonté du conseil de faire en sorte de trouver une vocation pour le nom Bobino".

Souvenons-nous que, de 1957 à 1985, le comédien d’origine hulloise Guy Sanche a incarné le chaleureux personnage de Bobino à la télévision de Radio-Canada, créant jour après jour, durant vingt-huit ans, un univers magique qui fascina, combla et émerveilla plusieurs générations d’éducateurs, de parents et surtout de tout-petits. Pour ces derniers, il était et demeure un véritable héros de leur enfance.

Une fois de plus, nous demandons donc avec insistance au maire de Gatineau et à son conseil d’honorer convenablement le souvenir du regretté Gatinois qui avait consacré toute sa vie active au divertissement intelligent et à l’éducation aux vraies valeurs de centaines de milliers de futurs citoyens et citoyennes.

Et pour ce faire, quoi de mieux que le lieu culturel par excellence qu’est une bibliothèque publique ? Or, des dix bibliothèques du réseau municipal, celle de la Maison du citoyen, située non loin de l’ancienne résidence de la famille pionnière Sanche, est l’une des rares à ne pas porter un nom qui lui soit propre. Pour la Ville de Gatineau, l’occasion serait belle de la renommer bibliothèque Bobino ou bibliothèque Guy-Sanche, inscrivant ainsi, enfin et pour toujours, le nom d’un de ses fils les plus illustres dans la mémoire collective de la grande région de l’Outaouais.

Jacinthe Beaudin,
Claude Rochon,
Gatineau