ON S’ANGLICISE SANS VERGOGNE EN FRANCE

De retour de vacances , je découvre un exemplaire du Parisien avec un article sur le drunch : ( je cite )

  • " sorte de brunch – goûter appelé aussi slunch " ,
  • " les banlieusards baptisés les bridgets and tunnels " ,
  • " le slunch fait écho au lounge "
  • " on se délecte de finger food " ,
  • " de snacking " ,
  • " il est de bon ton d’afficher une couleur, en ce moment le blanc , de poulet , d’oeuf , lait de soja ou blanc beige pour le dress code ".

Tout ça dans un petit article de trois colonnes sur une vingtaine de lignes.

Sinon , un très court sujet dans une émission télévisée sur l’ automobile ( Turbo ) évoquant l’arrivée prochaine du " pay as you drive " ( assurance selon votre kilométrage ) ; à aucun moment un équivalent français n’a été proposé.

Le meilleur pour la fin : j’envie les jeunes filles françaises de 2008 car elles peuvent lire le magazine "jeune et jolie".

Couverture :

  • votre life en 2008 ;
  • secret story ;
  • hot attitude ;
  • happy days ;
  • quel love angel vous protège ;
  • help mon mec a buggé ;
  • very girly ;

L’ intérieur , c ‘est mieux : je cite en vrac :

  • in love ;
  • it’s time ;
  • fashion attitude ;
  • happy new year ;
  • beautiful ;
  • day / nigth ;
  • top shine ;
  • top news ;
  • top baby ;
  • horoscope : votre secret story , vos love days , vos big surprises , les mois up and down ;
  • ma virée shopping in Paris ;
  • disco show ;
  • une publicité nous dit : happy hour fashion radio show ;
  • rubrique questions des lectrices : je risk koi ?, réponse du journal : to do ;

Sinon au bureau de Poste, la nouvelle publicité de la Poste : I ( un cœur ) L. A. puis en tout petit la traduction : j’aime le livret A.

Bon, assez de cauchemars pour cette nuit.

Marquise Tiscali
marquise41@tiscali.fr