LES PRÉCIEUX RIDICULES

Il y a trois ans, les grands médias nous ont imposé sans crier gare le mot « tsunami » qui a brutalement pris la place du « raz-de-marée ».

Ceci, dans l’indifférence générale de la plupart des organismes chargés de défendre la francophonie.

Je constate, ces jours-ci, que « les précieux ridicules » sont à nouveau en passe de nous imposer « taïkonaute » à la place de cosmonaute.

Ne pensez-vous pas qu’il y aurait quelque chose à faire pour éviter ces dérives?

Merci de votre réponse,

citoyenacadien@yahoo.ca