DOMINO’S PIZZA

Cette plainte est en deux volets: 1- le volet plainte proprement dit qui est adressé plus spécifiquement à l’OQLF et qui a pour but de faire intervenir la loi afin de corriger cette situation qu’on peut qualifier d’aberrante et 2- le volet politique qui est adressé plus spécifiquement à tous les acteurs politiques ‘provinciaux’ et ‘fédéraux’ ainsi qu’à tous les individus et organismes de la société civile intéressés à ce que la société québécoise évolue dans l’harmonie et la justice sociale.

Volet 1; légalités.

Voici, mesdames et messieurs de l’OQLF, une plainte contre la compagnie "DOMINO’S PIZZA". Le document annexé parle de lui-même. Il est rédigé en anglais.

Pas un mot de français.

Mais ce n’est pas tout, loin de là.

L’employé qui m’a livré la pizza ne parlait pas un traître mot de français et, comme excuse, il m’a dit (en anglais bien sûr) que ça faisait peu de temps qu’il était arrivé au pays. Peu de temps, mais les quelques mots qu’il prononçait il les prononçait en anglais. J’ai fait tout mon possible pour l’offenser le plus profondément en lui faisant comprendre que, tout ce qu’il devait faire c’était DE SE TAIRE ET NE PRONONCER AUCUN MOT autrement dit fermer la fermeture éclair de sa bouche. Là alors il m’a dit que ce serait à moi de comprendre et parler un peu l’anglais, imaginez quelle effronterie

Veuillez, S.V.P., agir en conséquence.

J’exige que cette plainte soit acheminée aux plus hautes instances de l’Office et à la ministre ou au ministre responsable.

Pierre
Notre-Dame-de-l’ile-Perrot

Volet 2; politique, société civile.

Allô les chers intervenants politiques, premiers ministres, ministres responsables des faits de langue et de culture, chefs des oppositions et tout le gratin de par là.

Je suis sûr d’une chose, c’est que vous savez lire. De plus si vous savez aussi comprendre ce que vous lisez tant mieux.

En lisant le volet 1 et si de plus vous lisez ma précédente plainte que j’ai fait il y a seulement 2 ou 3 jours, il ne faut pas avoir une tête à Papineau pour comprendre que la situation du français est llllllllloooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnn (loin, pour ceux qui se mélangent) d’être rose.

Comment se fait-il qu’il s’en trouve encore qui insistent pour dire le contraire ; une chose si saugrenue? Se pourrait-il que ce soit par stupidité? Ou peut-être par une espèce de ‘clientélisme’ ?

Voyons les amis, sortez un peu, ouvrez grand les oreilles et les yeux!

Vous ne me trouverez peut-être pas très gentil de parler ainsi. Vous en avez parfaitement raison et ce n’était absolument pas mon intention.

Et à l’avenir ça va être pire, car la situation est devenue insoutenable. Hey! Ça va faire! Me faire dire que c’est moi qui dois apprendre un peu d’anglais ! Si au moins le petit idiot, qui ne parle que son zulu et baragouine un peu l’anglais, savait que je parle, je lis, j’écris et je corrige couramment quatre langues !

Quelqu’un a déjà entendu ou prononcé la phrase "intégration des immigrants"?

—***—La lecture nourrit l’esprit—***—

Ce n’est pas parce que je sais l’anglais que je permette à toi d’ignorer le français. Si tu vis ici et que tu ignores le français, ça veut dire que tu vis dans un GHETTO, anglophone la plupart du temps. Si tu ignores la langue de la majorité et que tu veux vivre en citoyen à part entière en obligeant les autres à parler ta langue, cela est inacceptable. C’est le comportement des colonisateurs!