ANDRÉ PRATTE ET LA MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE

Qui peut, M. Pratte, parler d’égal à égal avec le président des États-Unis? Le Canada? Le Japon? L’Angleterre? Faut-il donc refuser l’indépendance à 199 pays au monde parce qu’ils ne peuvent parler d’égal à égal avec les Américains?

Vous imitez Trudeau qui comparaît toujours le Québec à des îles du Pacifique ou à des pays africains. C’est de bonne guerre; ça ancre les Québécois dans leur peur viscérale de se décoloniser. Mais c’est de la pure malhonnêteté intellectuelle.

Vous dites que vous pouvez dresser une liste de pays qui n’ont pas amélioré leur situation en devenant indépendants. Mais je peux faire le contraire. Les États-Unis n’étaient qu’une colonie exploitée par l’Angleterre et l’indépendance ne leur a pas si mal réussi. Même chose pour le Canada, indépendant depuis 1931. Pourquoi ne pas comparer le Québec à l’Irlande et à Singapour? L’indépendance leur a drôlement bien réussi. Et je ne parle pas de la Norvège et de l’Inde, ancienne colonie britannique également.

Pourquoi le Québec ne parlerait pas d’égal à égal avec le Canada? Faudrait-il renoncer à l’indépendance du Canada parce qu’il ne peut parler d’égal à égal avec des dizaines de pays plus puissants que lui? Et pourquoi un Québec indépendant ne pourrait pas devenir plus prospère que dans le Canada? Qui peut prédire l’avenir d’un pays? Combien de pays ont renoncé à leur indépendance dans l’histoire? Combien de pays sont plus prospères qu’avant leur indépendance?

Normand Rousseau
Gatineau, Pays du Québec