VOLLEY-BALL AYLMER

L’Association de volley-ball Aylmer prive des Québécois de pratiquer leur sport favori

En n’accordant pas la priorité aux Québécois d’Aylmer et aux citoyens de Gatineau à l’inscription de l’automne 2007 et en acceptant d’ouvrir des places à des gens de l’Ontario, l’Association de volley-ball Aylmer a fait en sorte que des gens qui pratiquent ce sport depuis quelques années se retrouvent dans un premier temps sur une liste d’attente ou risquent même d’être retranchés au moment de l’évaluation au profit de volleyeurs venus d’ailleurs.

De plus, l’Association de volley-ball Aylmer a accordé à certaines personnes des privilèges spéciaux en leur permettant d’inscrire 3 ou 4 amis absents à l’inscription, créant par le fait même un surnombre de joueurs et de l’insatisfaction. Le conseil d’administration de ce groupe devrait reconsidérer ses méthodes de recrutement et devrait mieux encadrer et faire respecter ses règles de fonctionnement.

Il y a actuellement trop de joueurs à Aylmer pour le nombre de plateaux disponibles et il en va de même pour le groupe Volley-ball Gatineau qui compte une quarantaine de joueurs sur sa liste d’attente.

Les citoyens n’ont pas suffisamment de places et de plateaux pour combler leur désir de pratiquer ce sport. On n’arrive pas à répondre à la demande, alors comment Volley-ball Aylmer, une association indépendante qui s’annonce gratuitement dans le cahier des loisirs de la Ville peut se permettre d’ouvrir et d’offrir le peu de places disponible à des joueurs qui paient leurs taxes dans une autre province? À mon avis, c’est tout simplement odieux et c’est un accommodement déraisonnable qui se fait au détriment des citoyens de Gatineau.

Gilles Pelletier, volleyeur d’Aylmer