PROTOCOLE DE LONDRES

Monsieur le président,
Assemblée nationale française
president@assemblee-nationale.fr

Monsieur le député de l’Orne,
jclenoir@assemblee-nationale.fr

Mes ancêtres percherons, trois frères Gagnon, sont venus au Québec il y a près de 400 ans.  Ils se sont reproduits et aujourd’hui il y a en Amérique près de 80 000 personnes qui portent ce nom.  Une bonne part de ces Gagnon vivent au Québec et s’expriment en français, votre langue et la mienne.

Je crois qu’il faut tout faire pour que cette langue continue d’être un phare et qu’elle guide tous ceux qui l’aiment et la pratiquent sur les 5 continents.  Pour ce faire, il faut, dans certains cas, la rendre obligatoire.  Dans ce sens, je crois que vous devriez vous opposer à la ratification par la France du protocole de Londres.

Veuillez recevoir ma reconnaissance anticipée.

Léon Gagnon
Outremont, Québec