PARLER DU SIDA EN AFRIQUE

Parler du Sida en Afrique, tout un mandat

L’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes s’associe avec des ONG dans plusieurs pays africains pour bâtir des contes illustrés qui sont réalisés en collaboration avec plusieurs pays francophones du Sud. Un conte est réalisé par des jeunes du Mali puis illustré par des jeunes de la République Démocratique du Congo, mis en page au Québec et diffusé grâce au sites Internet de l’ACLJ, puis imprimé dans les pays concernés afin de fournir aux jeunes du matériel de lecture correspondant à leur culture et à leurs valeurs, tout cela grâce à la magie d’Internet. En effet, l’accompagnement des animateurs et la transmission de tous les documents se font grâce à ce médium. L’ACLJ se lance à présent dans la prévention du Sida avec la même démarche.

L’équipe de Baba, au Mali, a amorcé le projet avec un premier conte: Parler du VIH-Sida pour réduire les effets de cette terrible maladie, en parler pour faire de la prévention, pour que les jeunes et les moins jeunes ne racontent pas n’importe quoi à son sujet. « Zanké et le VIH-SIDA » se conclue par ces mots: En s’informant correctement sur la maladie qu’est le VIH-SIDA, nous pouvons éviter non seulement de la contracter, mais aussi d’avoir peur des personnes qui en sont infectées. Je vous invite à aborder le sujet avec vos jeunes et leur proposer, à eux aussi, d’inventer un conte qui sera lu et illustré par d’autres jeunes dans un autre pays.

Ce conte, avec plusieurs autres, a été présenté conjointement à Montréal et à Bamako. Le 9e Festival littéraire international de Montréal Métropolis bleu a été une magnifique vitrine et l’occasion de parler des actions de l’ACLJ dans le cadre des radios francophones (Canada, France, Suisse, Belgique et plusieurs pays africains) La librairie francophone et de la presse écrite. Le 29 avril, la même exposition avait lieu à Bamako dans le cadre d’une grande manifestation dans une école secondaire avec plusieurs activités : concours de lecture de contes, conférences.

Ce projet se poursuit. Plusieurs écoles de Bamako devraient emboîter le pas et briser la glace de ce tabou que peu de personnes, dans ces pays, veulent aborder directement. Ce sont les jeunes qui vont parler du Sida grâce à ce médium qui est le conte, un médium très populaire dans beaucoup de pays d’Afrique. Plusieurs pays avec lesquels nous travaillons, comptent collaborer, les uns en rédigeant des contes, d’autres en les illustrant.

L’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes est la courroie d’entraînement en assurant le suivi, la révision des textes, le traitement informatique des illustrations, la mise en page. Elle tente ensuite de faire en sorte que ce matériel soit imprimé sur place, dans les pays qui l’utilisent. Son défi actuellement est de trouver des fonds pour assurer cette impression. Elle commence à diffuser les livres comme source de financement, faisant profiter, par la même occasion d’un partage des cultures avec des jeunes des pays francophones mieux nantis. Pour plus de détails consultez le dernier bulletin de l’ACLJ.

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes