ÉLOGE À LA SERVITUDE

Minisitre du Patromoine canadien, Oda.B@parl.gc.ca
Musée des Beaux-Arts,info@beaux-arts.ca;
Ambassade de France, service-culturel@ambafrance-ca.org

Objets : www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2007/renoir-en-anglais.html, www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2007/les-eternels-french-canadians-de-service.html, www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2007/i-love-nancy.html, www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2007/appel-a-la-mobilisation.html, etc.

Le Canada me dégoûte.
Ce n’est vraiment plus mon pays.

Oui. Dégoûté de ce pays, je suis.

Et la France qui par surcroît, par son ambassadeur même, qui en remet une couche.
Cette France autrefois glorieuse, et aujourd’hui servile.

Jusque sur son propre territoire, d’ailleurs; alors qu’elle s’assujettit « fièrement » à une langue qui n’est pas la sienne.

Assujettissement. Dans sa propre maison nationale aussi bien qu’en discourant de Renoir dans la capitale d’un pays où la langue française est langue officielle !!!

La France aura été la grande, la très grande déception, de ma vie.

C’est à dégobiller toute la dignité qui peut encore sommeiller au fond de mon être citoyen.

Or après la colère qui fait bouillir le sang, ne restera-t-il donc que la violence comme issue « légitime » devant une servitude volontaire aussi généralisée…?

Jean Dunois, JeanDunois@sympatico.ca
citoyen québécois, 19 juin 2007