L’UQO DOIT SE DÉVELOPPER EN FRANÇAIS

J’ai pris connaissance du mémoire d’Impératif français aujourd’hui.. Les
informations contenues dans ce mémoire témoignent du sérieux de la recherche qui
a été réalisée par cet organisme.

La démonstration d’Impératif français souligne la nécessité d’affirmer et de
développer davantage le caractère francophone de l’UQO.

Dans notre contexte géographique il devient évident que nous avons besoin
d’un puissant levier pour contrer l’attraction qu’exerce l’offre considérable de
services éducatifs universitaires de langue anglaise. Une université unilingue
française accueillante et ouverte sur le monde semble tout à fait logique en
Outaouais. L’UQO doit se développer afin d’éviter la grande migration de nos
étudiants de langue française à l’extérieur.

L’UQO doit aussi convenir que tous ses étudiants doivent en sortir avec une
parfaite maîtrise du français. Il ne doit pas y avoir de compromis sur cet
aspect car la valeur réelle de leur diplôme de la seule université françophone
en Outaouais en dépend.

Denis Carrier
Gatineau Qc

(Le 17 février 2007)