LITTÉRATURE LOUISIANAISE ET MUSIQUE CADIENNE

Québec, le 23 novembre 2007

Réseau des biblothèques de la ville de Québec

Madame, Monsieur,

Mon courriel a pour unique but d’attirer votre attention sur le fait peu connu d’une littérature de langue française en Louisiane et sur la situation tout à fait déplorable de cette méconnaissance, pour ne pas dire ignorance dans la plupart des cas, par les Québécois. Je vous signale que le 9 avril dernier marquait le 325e anniversaire de la prise de possession, au nom de la France, du bassin du Mississipi par Robert Cavelier de La Salle, territoire qu’il nomma Louisiane, en l’honneur de Louis XIV et de la mère de celui-ci, Anne d’Autriche. Aujourd’hui, l’État de la Louisiane, territoire de nombreuses fois plus petit que la Louisiane originale, qui allait du Mississipi aux Rocheuses, sauf le Texas, d’une part, et de ce qui constitue aujourd’hui la frontière entre le Canada et les États-Unis jusqu’au golfe du Mexique, d’autre part, compte encore plusieurs centaines de milliers de francophones, la plupart étant les descendants d’Acadiens, les Cadiens, les autres étant les Créoles et certaines nations autochtones, en particuliers les Houmas.

À mon avis, ignorer la littérature de langue française de Louisiane, c’est renoncer à une partie de son âme et je crois que vous pouvez contribuer à donner aux Québécois cette partie de leur âme. Une telle situation est d’autant plus inacceptable que le Québec est sur le point de recevoir le monde, en particulier les membres de la Francophonie, dans le cadre du 400e anniversaire de Québec.

Je vous encourage donc à vous procurer les ouvrages de langue française publiés en Louisiane et les faire connaître. Parmi les maisons d’éditions qui publient en français en Louisiane, il vous faut absolument connaître les Éditions Tintamarre, avec lesquels je vous envoie le lien. Pour commander, je vous conseille de faire directement affaire avec le fondateur de la maison d’éditions, monsieur Dana Kress, qui s’exprime en français beaucoup mieux que bien des Québécois. Voici son courriel : dkress@centenary.edu

Par ailleurs, je vous fais aussi connaître, par la même occasion, le site d’un éditeur phonographique, MUSIQUE ACADIENNE, qui a publié de nombreux disques compacts de chansons cadiennes, toutes accompagnées de leurs paroles. Je vous envoie aussi le lien avec le Conseil pour le développement du français en Louisiane, organisme qui pourra vous renseigner sur l’ensemble des productions de langue française en Louisiane.

Enfin, j’expédie copie conforme de mon message à des personnes de Louisiane avec qui j’entretiens des relations amicales et qui, toutes seront heureuses de vous donner de plus amples renseignements sur la vie culturelle de langue française en Louisiane. Ces gens le feront non seulement en tant que témoins, mais en tant qu’acteurs de cette vie culturelle.

J’expédie aussi copie de mon message à des organismes ou à des personnes qui gagneraient à être au courant de ma démarche.

Convaincu que mes suggestions retiendront votre attention et recevront un accueil favorable, compte tenu de l’ouverture d’esprit de tous vos membres, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations les plus distinguées.

Paul RIVARD
paulrivard@videotron.ca

Liens utiles:
Éditions Tintamarre
La Bibliothèque Tintamarre
Musique Cadienne