LES DOUANES CANADIENNES

J’invite le CLO à communiquer avec M. Beaulieu afin de préparer une enquête sur les services douaniers à l’aéroport Montréal-Dorval.*

http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2007/le-francais-rare-aux-douanes.html

D’après moi il est absolument inacceptable qu’à Montréal on engage des douaniers qui ne parlent pas français. Mais ça ne me surprend pas vraiment, car suite à une demande de remboursement de droits payés sur un colis, demande écrite en français, j’ai reçu du bureau douanier à Montréal une lettre en anglais seulement.

Je vous signale également que j’ai eu du mal à me faire servir en français aux douanes à l’aéroport de Toronto. Aux postes plus éloignées hors Québec je n’essaie même pas de parler français car je doute fort qu’on me servirait dans cette langue, tandis qu’au Québec on crierait certainement haro si un anglophone traversant la frontière à St-Loinloin-de-Pasproche n’avait pas droit à un service en anglais.

Scott Horne

* Je refuse de dire « Montréal-Trudeau » parce qu’à mon avis c’est plutôt le grand désastre nommé Mirabel, projet d’un certain partisan du « bilinguisme » canadien, qui mérite cette appellation.