« J’AIME VIVRE EN FRANÇAIS »

Quand un idée est bonne, pourquoi se priver de l’adopter?

Je fais allusion à la campagne des coeurs "J’aime vivre en français" que les Franco-Ontariens ont lancée cette semaine.

Je crois qu’une campagne semblable du côté québécois ne pourrait être que bénéfique et je ne dois pas être la seule à le penser!

Claire Gauthier
Gatineau

P.S.: Tout se trouve dans l’article qui suit:

Lancement de la campagne FAFO "J’aime vivre en français"

– Le message «J’aime vivre en français» est répandu par les membres de la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario (FAFO) et leurs partenaires dans le cadre d’une campagne de fierté francophone qui prend la forme d’un cœur adhésif.

La FAFO a procédé au lancement de cette campagne, aujourd’hui à Embrun, en présence de membres rassemblés près du magasin The Beer Store.

«Ce cœur permet de dire merci à ceux qui prennent la peine de nous servir en français, qui s’affichent en français et qui sont ouverts à la francophonie. Il peut aussi servir à sensibiliser les
gens au fait que les francophones aiment tout simplement vivre en français», fait valoir le président de la FAFO, M. Marc Ryan.

Ce dernier encourage les gens à y laisser un cœur sur une affiche, une caisse enregistreuse, un menu, par exemple, en guise de remerciement ou de façon à sensibiliser les gens au besoin de bien desservir la clientèle francophone. Il pourrait être remis à un élève pour reconnaître ses efforts de toujours parler français. Les usages sont multiples, il suffit de faire preuve d’imagination, précise M. Ryan.

Le format pratique permet aux gens de garder les coeurs dans leur poche ou dans leur sac à main et de s’en servir lorsque le besoin se présente. Comme il ne s’agit pas d’une colle permanente mais d’un type «Sticky Note», le cœur peut être retiré facilement sans abîmer la propriété d’autrui.

La FAFO encourage ses membres, les organismes franco-ontariens et toute personne fière de vivre sa francophonie à se procurer des blocs de 50 feuilles adhésives au coût de 5 $ l’unité.

«Chaque feuillet représente 10 cents investis dans notre fierté francophone», poursuit M. Ryan à qui revient cette initiative.

À l’image du bracelet franco-ontarien «Vu, entrendu!» et des monuments de la francophonie à Ottawa, le cœur «J’aime vivre en français» permet de témoigner du désir qu’ont les francophones de parler, d’étudier, de travailler, de jouer, bref, de vivre en français.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne de recrutement intitulée La FAFO : Une force qui nous appartient!, une campagne qui s’étend sur trois ans et qui est financée par la Fondation Trillium de l’Ontario.

N’hésitez pas à appuyer cette campagne : procurez-vous des cœurs «J’aime vivre en français» en communiquant avec la FAFO au 613 747-0469 ou par courriel à dg@fafo.on.ca.

La FAFO regroupe en ce moment 10 000 membres francophones et francophiles de 50 ans et plus qui en font la plus importante association francophone de porteurs de cartes en Ontario. Ce réseau provincial intervient dans différents domaines qui touchent les aînés et les retraités de près : la santé, l’employabilité, le logement, la lutte contre les abus et la violence, la justice et les services en français.