DOUANIERS DU QUÉBEC

Monsieur le ministre de la Sécurité publique, Day.S@parl.gc.ca

Dans un papier publié dans le Journal de Montréal, sous la signature de Gabrielle Duchaine-Baillargeon, le 27 juillet 2007, je peux lire que les douaniers du Québec sont les seuls à être contraits au bilinguisme total, au Canada. Pire, les douaniers bilingues des provinces anglophones du pays se plaignent que s’ils démontrent qu’ils sont bilingues, les promotions leur sont bloqués, puisqu’ils sont plus utiles au bas de l’échelle. Pourquoi n’exigez-vous pas le bilinguisme intégral au Nouveau-Brunswick, comme votre ministère le fait pour le Québec ?

Monsieur le ministre, si je peux vous féliciter personnellement pour votre bilinguisme, en retour, je dois mentionner que s’il y a des postes qui devraient exiger un bilinguisme total et intégral au Canada, ce sont ceux de cadres supérieurs du gouvernement, de même que tous lers postes de ministres, de sous-ministres et de sous-ministres adjoints. Ainsi, tous les citoyens de ce pays auraient au moins l’impression que ceux et celles qui prennent les décisions, ont tenu compte de leur opinion, ce qui ne semble pas toujours le cas.

Merci de votre délicate attention, monsieur le ministre de la Sécurité publique.

André Mainguy
Longueuil