QUE DEVIENT TÉLÉ-QUÉBEC?

Mme Michèle Fortin
Présidente-directrice générale et membre du comité exécutif
Réseau de Télé-Québec


www.telequebec.tv/toutsurtelequebec/?section=conseiladministration


www.telequebec.tv/toutsurtelequebec/?section=directionsservices

Objet : Que devient Télé-Québec ?

Mme Fortin,

Je suis outrée par la vitrine que toutes les semaines à votre antenne, par le
biais de l’émission Dernière édition (

www.telequebec.tv/emissions/derniereedition/
), vous offrez à cette machine
à propagande-Canada nommée Gesca.

à votre antenne…?
à notre antenne, dis-je ! nous, citoyens auditeurs québécois.

Comme si les centaines de milliers d’exemplaires de journaux de ce
conglomérat de presse (on approche même le million) – et distribués chaque jour
aux quatre coins du pays de Félix Leclerc et de Gaston Miron – ne constituaient
pas déjà une offense de tous les instants à l’intelligence et à la démocratie
des idées (i.e. l’équilibre des opinions et des points de vue, notamment
en ce qui concerne les grands enjeux collectifs).*

Les deux animateurs de ladite émission, co-produite par Gesca même,
sont des journalistes de Gesca; et leurs invités hebdomadaires sont très
majoritairement du même sérail. On y eut même droit à la présence d’Alain Dubuc
à plusieurs reprises depuis le début de la programmation d’automne, et à celle
d’André Pratte (éditorialiste en chef à La Presse), enfin, pour clôturer
la saison ce 15 décembre – les deux lieutenants officieux du ministère canadien
de la propagande en territoire québécois, quoi…

Je ne sais pas pourquoi madame Louise Gendron a démissionné (hormis qu’elle «
ait été démissionné »…?) récemment de la table de direction de Télé-Québec.
Je ne sais pas non plus ce que l’on peut attendre de Mme Louise Lantagne, qui
occupera désormais les fonctions de celle-ci (

www.ledevoir.com/2006/12/16/125116.html
).

Il est certain toutefois que les citoyens du Québec – les actionnaires
exclusifs de l’unique antenne télévisuelle québécoise publique – doivent être
informés, et dans les plus brefs délais et dans la plus grande transparence, sur
tout ceci.

Gesca et Radio-Canada, entre autres « firmes de communication
», ainsi qu’un bon nombre de fortunes privées de richissimes entreprises et
corporations, investissent massivement et depuis de longues années dans un
travail de tous les instants d’orientation de l’opinion publique. Or je
m’élève avec la dernière énergie, madame la présidente-directrice générale,
contre le fait que Télé-Québec s’associât de la sorte à un super-conglomérat de
propagande où le grand perdant est toujours, infailliblement, la dignité même de
la collectivité québécoise (et notamment quant à sa capacité à délibérer en
toute lumière et en toute liberté de ses aspirations, de ses choix fondamentaux
et de son avenir).

Télé-Québec, faudra-t-il désormais que les Québécois se méfiassent,
aussi
, de votre intégrité intellectuelle…?

Or Télé-Québec appartient aux Québécols(es), et aux Québécols(es)
uniquement. Veuillez, je vous en prie, le rappeler à votre propre mémoire.

Aux Québécols(es), je dis bien. Et pas, mutatis mutandis, aux Joseph Goebbels
de ce monde.

Je vous remercie,

Mathilde François,
Québec, ce 16 décembre 2006

MathildeFrancois@sympatico.ca

* « Défendre la liberté de presse, c’est défendre la démocratie », dixit
Alain Gravel, Président de la Fédération professionnelle des Journalistes du
Québec
. Comme quoi ce n’est point parce que cette formule est devenue un poncif
du genre qu’elle se voit rigoureusement respectée en tous lieux et en tout
temps.

cc : Mme Line Beauchamp, ministre québécoise de la Culture et des
Communications ( line.beauchamp@mcc.gouv.Qc.ca ), le
Conseil de Presse du Québec
( info@conseildepresse.qc.ca et/ou
http://www.conseildepresse.qc.ca/content/_qui.htm ), la
Fédération
professionnelle des Journalistes du Québec
( info@fpjq.org et/ou
http://www.fpjq.org/ ), le Centre d’études sur les Médias [Université Laval] ( cem@com.ulaval.ca  et/ou
http://www.cem.ulaval.ca/concentration.html ),
Le Trente
[dont Radio-Canada et… Gesca, soit dit au passage, constituent les deux
partenaires dits « Argent »…] ( info@le30.org  et/ou
www.fpjq.org/index.php?id=trenteaccueil ).