PLAINTE CONTRE CANADIAN TIRE

Voici, mes amis, une plainte que je viens de faire au coupable lui-même. Cela
ne m’empêchera pas de faire la plainte à l’OQLF. Je me suis adressé au
transgresseur lui-même avec des paroles très dures (très mauvais citoyen
corporatif canadien), à dessein.

Je ne pouvais pas rater une si belle occasion. Canadian Tire (La tire
canadienne) qui agit comme un ennemi du Canada. Eux qui ne manquent aucune
occasion de nous noyer sous plein de drapeaux canadiens sur leur brochures! Et
vlan!

Je leur ai envoyé ce courriel et je vais aussi leur écrire le même message
par la poste avec requête de réponse.

Pierre

( Leur adresse: 2180 rue Yonge, Toronto, Ontario, M4S 2B9 — Téléphone:
1-800-565-3356 ,
serviceclientele@canadiantire.ca
)

Plainte contre la haute direction de Canadian Tire.

Notre-Dame-de-l’île-Perrot, le 2006-07-18

Aujourd’hui au magasin #149 situé au 16821 TRANS CANADA, KIRKLAND, QUéBEC,
j’ai eu de très mauvaises expériences concernant la langue française dans la
section des pièces pour l’automobile.

  • Le jeune qui annonçait qu’on était sur le point de servir tel ou tel
    numéro, faisait cette annonce en anglais seulement. Devant ma protestation il
    s’est montré surpris et ennuyé de ce fait.
  • Quand ce fut mon tour et que j’ai eu la malchance d’être servi par lui, à
    part son incompétence et son manque de connaissances de ses produits, j’ai eu
    toutes les misères du monde pour être servi en français. Il ne comprenait pas
    ce que je lui disais, je ne comprenais pas ses réponses et il me tutoyait.
  • Lorsque j’ai été à la caisse, là aussi ç’a été pénible et la caissière
    aussi m’a tutoyé.

Finalement j’ai demandé à parler à un gérant.

Canadian Tire est un très mauvais citoyen corporatif canadien.

La personne qui m’a répondu c’était une gérante qui s’exprimait très bien en
français. Malheureusement ce qu’elle m’a dit m’a fait comprendre que Canadian
Tire est un très mauvais citoyen corporatif canadien.

Voici comment j’en arrive à une telle conclusion qui devrait pour le moins
vous faire rougir de honte.

Oui, parce que ce comportement n’est pas de nature à favoriser l’unité
canadienne, mais plutôt sa désintégration. Et cela à nos dépens et avec notre
argent.

La gérante, tout en se montrant bienveillante à mes doléances, m’a dit que
son magasin est soumis à d’énormes pressions venant de « TORONTO » (lire, les
grands patrons), pressions visant à les forcer de donner plus de service en
anglais. Et c’est cela qui me fait dire que Canadian Tire est un très mauvais
citoyen corporatif canadien, car personne ne me fera croire que la haute
direction de Canadian Tire ignore que le Canada a d’énormes problèmes d’unité
nationale. Et comme toile de fond de beaucoup de ces problèmes il y a le
problème linguistique au Québec.

Le statut de la langue française au Canada ne cesse de se dégrader depuis des
décennies. La proportion des francophones au Canada diminue sans cesse.

Le Québec est la seule province canadienne où la SEULE LANGUE OFFICIELLE
est le français. Les autres provinces sont unilingues anglaises à l’exception du
Nouveau Brunswick qui a un statut officiel bilingue.

Cependant au Québec il y a une minorité de langue anglaise qui est aussi la
minorité la mieux traitée au monde. Cette minorité jouit de :

  1. Un réseau complet d’enseignement public à tous les niveaux y compris des
    universités mieux équipées que celles de la majorité.
  2. Un réseau hospitalier aussi bien équipé que leur réseau d’enseignement.
  3. Des institutions qui lui sont propres comme les journaux, les postes de
    radio et de télévision, etc.
  4. Des organismes voués à la promotion de la langue et de la culture
    anglaise.

Une grande proportion des gens qui forment la minorité anglophone ne
connaissent même pas la langue officielle de la province ou encore ils en ont
une connaissance très rudimentaire (à preuve les exemples cités plus haut).

à moins de vouloir jouer les aveugles, on voit bien qu’au Québec la langue
qui nécessite protection n’est pas la langue anglaise, mais bien la langue
française.

C’est vrai que le nom de l’entreprise qui inclut l’adjectif « Canadian » et
le nom « Tire », uniquement en anglais, est de nature à présenter au monde
entier une image ‘uniquement anglophone’ de l’entreprise.

Il n’en demeure pas moins que, pour la haute direction de Canadian Tire, de
prétendre que le magasin #149 donne plus de service en anglais alors que dans ce
même magasin on a de la difficulté à se faire servir en français revient à dire
que cette même haute direction ferme les yeux sur les problèmes d’unité
nationale du Canada, problème qui risquent de faire éclater ce pays.

Voilà pourquoi je considère que la haute direction de Canadian Tire agit
d’une manière irresponsable et contraire aux intérêts supérieurs du Canada.

Il serait très intéressant de savoir si cette même haute direction se
préoccupe de donner du service en français, disons en Colombie Britannique ou au
Manitoba, par exemple!

à vous mesdames et messieurs de la haute direction de répondre à cette
question.

Je suis client de Canadian Tire depuis au moins 30 ans et j’aimerais avoir
une réponse intelligente de votre part.

Pierre
pierre34@sympatico.ca

(Le 22 juillet 2006)