OFFENSIVE CONTRE LE FRANÇAIS

C’est un plaisir pour moi de collaborer avec vous à une redynamisation de la
langue française car il s’agit pour moi 1) de reprendre contact avec un Québec
que j’ai beaucuop aimé 2) d’épouser beaucoup de ses luttes 3) notamment celle
contre l’oppression culturelle éxercée par une partie de l’humanité sur le reste
de la planète qu’elle veut et croit dominer. De "gentils" Anglais de ma
connaissance, en passe de s’installer prochainement en France, m’affirmaient
sans complexes il y a peu, au nom des Anglo-Saxons: "Nous sommes les Grecs des
temps modernes!", moyennant quoi ils s’autorisent à s’installer où bon leur
semble sans respecter les règles et la langue des pays en question.

"Une offensive contre la France et la Francophonie", d’une part, mais une
offensive contre tout le reste de la planète qui ne s’est pas encore
-volontairement ou "par retard"- pliée aux "imperatifs WASP"… Or, au nom de la
nécessaire diversité culturelle (et culturale…), merci de vous battre, au
front, beaucoup mieux que les autres pays qui, au fond, ne voient pas les
danger, et notamment la France! Le monde WASP n’imagine pas que le reste du
globe terrestre puisse évoluer differemment que ce qu’il lui propose !!! Je le
sais pour avoir vécu plusieurs années en Californie, en Colombie Britannique et
au Québec. Les WASP et tous leurs suiveurs agissent avec la culture comme ils le
font avec les Organismes Génétiquement Modifiés, ce doit être officiel, sinon
officieux, sinon entrer par la porte de derrière, sinon par la fenêtre par les
courants d’air, sinon par l’orifice d’aeration… sinon par les ARMES, comme
cela se passe si tragiquement en Irak et, par "ethno-théocratie" interposée, en
Palestine où Israel fait sa loi, se taille dénormes portions de territoires et
"massacre en paix", avec la "bénédiction" des USA… Le tout sur un territoire
qui était naguère "sous protection britannique"… Mais il ne suffit pas de
dénoncer verbalement ou par écrit, ça ne les touche pas, ce groupe culturel qui
a inventé l’expression "fair play" ne l’est surtout pas, sauf au cinéma… Les
Québequois le savent mieux que quiconque. Il est pourtant des cas rares: hier
j’ai eu l’occasion d’échanger quelques mots avec Ellen MacArthur ( en Bretagne
où elle aime venir ), cette merveilleuse petite nenette qui, en toute
simplicité, en fout plein la vue à tous les "meks" sur leurs propres terrains,
aime parler français et le parle très bien, y compris l’argot…

Agir, se concerter entre francophones, et trouver des moyens de pression tels
qu’ils seront OBLIGES de respecter les autres langues. D’ailleurs, de vous à
moi, je ne vois pas d’autre solution, actuellement, que de revaloriser
l’Esperanto, langue qui n’est pas faite pour dominer et remplacer les autres
mais au contraire pour respecter chacune d’elle puisqu’elle n’est la langue
d’aucune nation.Qu’en pensez-vous?

Cordialement,

François Mainguy
francoismainguy56@yahoo.fr

( Le 17 juillet 2006)