MERCI, MONSIEUR HARPER

OBJET : Merci, monsieur Harper

Le gouvernement fédéral a accepté de modifier le titre du projet de loi
intitulé : « Loi sur l’imputabilité » en y remplaçant ce dernier mot par celui
de « responsabilité ». Notre association est heureuse de constater que ses
démarches ont porté fruit.

Le premier ministre, M. Stephen Harper, un anglophone évidemment, n’a pas
hésité à corriger cette erreur de vocabulaire qui lui avait été suggérée par des
francophones. Ainsi, son nom ne sera pas accollé au titre incorrect d’une loi.
L’ASULF le félicite de cette décision, compte tenu, en particulier, du contexte
législatif à Ottawa.

Elle remercie ses membres et les autres personnes qui ont travaillé dans
l’ombre et appuyé individuellement son intervention. Elle a apprécié les
articles de M. Laurent Soumis du Journal de Montréal et de M. Paul Gaboury du
Droit d’Ottawa qui ont attiré l’attention du public sur cette incorrection.
Malheureusement, Le Devoir, La Presse, Le Soleil et d’autres quotidiens ne se
sont pas intéressés à cette question de vocabulaire.

L’ASULF a reçu aussi l’appui du Bloc québécois qui, par la voix du député
Benoît Sauvageau, a proposé un amendement au projet de loi pour y introduire le
mot « responsabilité » en remplacement d’« imputabilité ».

Tant d’efforts pour un mot, diront les uns. Ils oublient qu’il s’agit de la
langue juridique. La précision du vocabulaire y a une importance capitale. Il
est bon de se rappeler les mots tirés des Analectes de Confucius. Tzee-loo
demande : « Pour administrer le gouvernement, par quoi pensez-vous qu’il faille
commencer »? Le philosophe répond : « Il est nécessaire de rectifier les termes
».

Le président,
Robert AUCLAIR

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN ET L’USAGE DE LA LANGUE
FRANçAISE (ASULF)

Personne morale constituée en 1986, sous le nom de Association
des usagers de la langue française, en vertu de la IIIe partie de la Loi sur les
compagnies (chap. C-38)


Boîte postale 10 450 Québec G1V 4N1
Courriel : asulf@globetrotter.net
Site Internet : www.asulf.ca

(Le 28 juin 2006)