L’INSTINCT SUICIDAIRE DE GESCA

Re (initial) : Un traitement pour empêcher les risques
d’étouffement des nouveaux-nés est inefficace

(

http://www.cyberpresse.ca/article/20060307/CPSCIENCES/60307108/1029/CPACTUALITES

)

1) Nouveau est ici utilisé adverbialement, et reste donc
invariable. Il faudra donc lire: «nouveau-nés».

1a) Pour ce qui est de la dénomination du chroniqueur prénommé Danny,
ne sachant s’il s’agit en l’occasion du nom réel (dont il aurait été "victime"
dès la naissance sans qu’on lui demande son avis, auquel cas je sympathise
sincèrement et m’excuse sans plus tarder de raviver une plaie intime) ou une
forme d’autocolonialisme bien personnelle (et au demeurant très…
franco-française, par les temps qui courent), et selon laquelle ça "sonne" mieux
(voire: se montre plus crédible) lorsqu’on opte pour le «anything but
french
» jusque dans son identité propre, eh bien (ne sachant pas, dis-je) je
m’abstiendrai de toute remarque désobligeante sur le sujet.

2) Mais une faute de grammaire, tout de même, ce n’est là rien
à côté du « triage » des textes publiés (ou pas, surtout!) dans la section
«Opinions» de Cyberpresse (par exemple).

2a) Encore aujourd’hui (car voilà une manoeuvre qui se répète ad
infinitum
dans cette boîte à influencer l’opinion publique), un mot de ma
signature a été inséré (électro-mécaniquement?) puis retiré (

http://www.cyberpresse.ca/forum_message/496t848g25770i/CPARTS01
) peu après
de la page:

http://www.cyberpresse.ca/article/20060307/CPARTS01/603070664/0

Et ce, bien qu’une dame Lacroix ait eu le temps d’y donner suite de
sympathique manière…

Et puis quoi encore…? Ah oui !

3) Mme Lysiane Gagnon qui encense le bouquin tout chaud de son
collègue André Pratte. Allez ! on se tire de nouveau la barbichette pour
célébrer nos décennies de concupiscence en salle de rédaction. Et le Canada de
M. Paul Desmarais (et enfants, déjà idéologiquement très âgés)…

3a) ne s’en portera que mieux. Isn’t it ???

Koda – Décidément, Gesca fait tout tout ce qu’il faut, tout et
tout le temps, pour anéantir de ses propres mains le très léger fond de
crédibilité intellectuelle qui lui reste. On croirait voir M. Charest
administrant une vague provincia d’un grand et noble Empire.*

Cela dit, avec mon bon souvenir
(car, je l’admets non sans gêne, j’ai déjà été un fidèle de la choucroute en
feuillets),

étienne LaHire,
citoyen québécois
LaHire@Q-bec.com

* Un rappel tout récent parmi mille autres :

http://lequebecois.org/default.aspx?page=9&NewsId=356

PS : On remarquera au surplus la subtilité (style collet bleu
montréalais dans un nid de poule) de la présentation de la (des) nouvelle(s)
"informant" les lecteurs de la vacance de député («provincial», for
sure
: le vocable «québécois» ne sonnant pas suffisamment outaouaisien
aux oreilles de notre ami Alain Dubuc, lui-même peut-être sinon sans doute
[…?] bon copain de John James) dans la circonscr1ption de Pointe-aux-Trembles,
et selon laquelle présentation le chef du Parti Québécois (en dépit de
ses déclarations opposées et fort claires sur le sujet) pourrait s’y
…présenter à titre de candidat à la faveur du scrutin partiel à venir.
Histoire (mais je parano-fabulise, cela est certain: foi de M. Pratte!) de mieux
lui reprocher, demain, de se «désister». Et ainsi le mettre en contradiction
avec… sa propre cohérence. Ah! tout est dans la manière, hein André…?
Honnête Gesca, va!