LES AFFRES DE LA GUERRE LINGUISTIQUE

La chaîne française d’informations internationales

La chaîne française d’informations internationales, payée par les
contribuables français, serait donc diffusée à plus de 50 % en anglais. Les
journalistes seraient bilingues et principalement natifs anglophones, ce qui est
plus qu’une irrégularité mais UNE SéGRéGATION envers les journalistes peu
anglophones qui ne voient pas la raison d’être bilinguespour une chaîne
française, étant donné que de toute façon l’AFP propose les articles en langue
anglaise et que le monde francophone est souvent régi par les informations AFP.

La véritable INUTILITé de la chaîne française d’informations…. prend
véritablement tout son sens quand on voit qu’elle ne servira qu’aux intérêts des
multinationales françaises promptes pour certaines à angliciser par la force et
que TV5 MONDE, chaîne exemplaire, est le miroir de la France ET de la
francophonie puisqu’elle diffuse en français des programmes francophones, donc
venant de tous pays. Au lieu d’accorder davantage de crédits (ce qui coûterait
moins cher que créer une chaîne même en augmentant de 50% les crédits de TV5 et
serait plus profitable à notre langue) on essaie de remplacer celle-ci par la
chaîne d’informations en continu de Bouygues, qui n’est donc que de
l’information et créer à grands frais (qui ne suffisent pas) une autre structure
anglophone pour soi-disant les responsables internationaux… Or les
responsables internationaux ne sont pas bêtes, ils parlent soit français soit
ont des services de traduction. Ne pensez pas qu’une information importante en
français diffusée sur TV5 passerait inaperçue dans les pays non francophones…

Est-ce que la France a essayé d’imposer sa langue pour enfoncer l’anglais au
début du XXème ? non.

Alors, messieurs les "anglais" ont tiré les premiers. Pour moi, c’est
unedéclaration de guerre qui a commencé il y a 20 ans. Hier on riait de mes
positions. Aujourd’hui nombreux sont ceux qui "rouspètent" contre l’invasion
anglophone et l’obligation qui leur est faite de s’exprimer en anglais.

C’est pourquoi Impératif français demeure une association et un site
importants pour informer la francophonie des affres de la guerre linguistique
qui sévit depuis le XXème siècle, à la faveur des drames humains des deux
guerres mondiales qui ont vu la montée en puissance des états Unis d’Amérique et
le brouhaha européen devenir une colonie soviéto-étatsunienne puis finalement
états-unienne, mais il ne faut pas le dire, ça choquerait nos responsables qui
se complaisent dans la traditionsimiesque de ne rien voir, rien dire et rien
entendre.

Cédric Laudet
cedriclaudet@neuf.fr

(Le 15 juillet 2006)