LE CANADA ME TUE

auditoire@radio-canada.ca;
robert_rabinovitch@cbc.ca
ombudsman@radio-canada.ca;
liaison@cbc.ca

Lire la lettre ouverte ci-dessous extraite à la page

http://www.ledevoir.com/2006/09/27/119174.html?333
du Devoir sur
l’orientation de l’opinion publique chez CBC/Radio-Canada

Du Radio-Canada tout " craché ".
Voire du Robert Rabinovitch (robert_rabinovitch@cbc.ca  
//
http://cbc.radio-canada.ca/apropos/csd/index.shtml
) tout plein.

Dieu que j’en ai marre de ce Canada.

Et « notre » Gouverneure-Générale qui par surcroît nous dit, sans rire, être
" fermés " à ce pays-là…
On croit rêver !

Rêver. Comme cette Jan Wong (revenons au contenu du texte en référence),
raciste notoire qui… se plaint maintenant d’être objet de racisme…!

Une décharge d’eaux usées saturée de toutes les toxines connues qui s’indigne
de recevoir une fine pluie d’automne susceptible de diluer les mille poisons
qu’elle déverse dans la nature, quoi…

Marre en effet.
Comme dans cauchemar.

Jolière Gauthier,
ce 27 sept. ’06
Québécoise impatiente de se décanadianiser au plus tôt
Joliere@sympatico.ca

*****************************

Lettres: Des manchettes selon la langue

Dr Leigh Oakes
School of Modern Languages, Queen Mary, University of London, London, le 22
septembre 2006

Extrait des lettres ouvertes du Devoir du mercredi 27 septembre 2006

Depuis plusieurs années, je reçois par courriel des bulletins d’information
quotidiens (l’un en version française, l’autre en version anglaise) de
Radio-Canada International (RCI). Cette organisation diffuse sur les ondes
courtes et sur Internet et a pour mandat «d’accroître le rayonnement du Canada à
l’étranger et de refléter les réalités de la vie canadienne. RCI permet aussi
aux Canadiens qui voyagent ou vivent dans un pays hôte de conserver un lien
quotidien avec leur pays» (www.rcinet.ca/rci/fr/qui.shtml).

à plusieurs reprises, j’ai été surpris de remarquer que le choix de
manchettes qu’on décide d’annoncer dépend de la langue du bulletin. Cette
fois-ci, il s’agit de la décision de Jean Charest, de Stephen Harper et de toute
la Chambre des communes d’exiger des excuses du Globe and Mail en raison de
l’article de la journaliste Jan Wong, nouvelle qui figurait dans la version
française mais qui était (et continue d’être) totalement absente de la version
anglaise. Il est peu surprenant que beaucoup de Canadiens de langue maternelle
anglaise ainsi que d’étrangers aient du mal à comprendre le Québec quand les
médias canadiens de langue anglaise ne donnent que la moitié de la réalité.