L’ANGLICISATION DE LA CULTURE

Ma chère Jolière, c’est votre tour de vous … joindre au Club. Merci Gilles!

« SALVADORE ADAMO’S WEB SITE »

SALVADORE ADAMO

Plus nous serons à dénoncer de telles aberrations, plus nous conscientiserons
la francité et réveillerons la fierté qui sommeille chez plusieurs de nos
compatriotes qui, quelques-uns et même plusieurs, ne l’ont jamais exprimée. Je
me demande d’ailleurs s’ils savent qu’elle existe, elle qui n’est plus tellement
à la mode…

Je vous invite également à lire un autre texte de Monsieur Jean-Luc Gouin sur
le phénomène inquiétant de la pauvreté intellectuelle chez nos jeunes. Savoir
s’exprimer dans notre langue c’est s’identifier à elle comme un couple complice
des tâches de la vie quotidienne. C’est la protéger, la valoriser, l’embellir,
l’entretenir, la désirer et l’aimer. Lui faire attention afin qu’elle sache
qu’elle est voulue, la flatter avec poésie, l’admirer. Oui cette belle langue
française et son histoire peu banale mérite sa survie, sinon à qui
ressemblerons-nous, sinon aux autres tous pareils. Notre force en cette Amérique
du nord c’est notre différence et notre mentalité de peuple, de surcroît
francophone, qui ne cesse de se surpasser afin d’en faire la preuve et en donner
raison. Crions-le haut et fort sinon la mort nous guette par notre propre faute.

Afin de mousser la fierté de notre jeunesse, et comme quoi la culture et
l’éducation passent par la langue, pourquoi pas une sortie éducative à l’église
de Saint-Eustache et voir les boulets de canon sur ses murs, en passant par la
Maison des patriotes dans le cadre du cours « l’histoire du Québec » pour les
élèves de ma région. Seigneur! vous ne me croirez pas mais je me suis fait
répondre par le prof d’histoire et pourtant… « à l’école on ne fait pas de
politique » et les « tits » drapeaux canadiens que ma fille m’a rapportés v’là 3
ans, c’est quoi ça.Hum!

Langue française je te tiens dans mes bras et te berce, ma jolie langue
maternelle, ma fille, la parenté. Je t’embrasse sur les deux joues.

Voici:

Le délanguissement

Pour ma part, lorsque le temps et l’énergie me le permettra,
j’écrirai comme il se doit, à qui de droit.
😉

Hélène Jetté
Libre et indépendante
et solidaire à la Cause
helenejette7@yahoo.ca

(Le 1er avril 2006)