LA CONQUÊTE, UN ACTE FONDATEUR ?

Tribune libre de Vigile – mardi 25 juillet 2006


Robert Deragon Webmestre du site quebeclibre.net


Le Musée de la guerre du Canada présente actuellement à Ottawa une exposition
sur la guerre de Sept Ans intitulée : Le choc des empires, la Guerre qui fonda
le Canada, 1754-1763. Voilà bien un exemple, – un de plus -, du révisionnisme
historique qui se manifeste de plus en plus dans certains cercles canadiens qui
s’emploient activement à faire du « nation building » en traficotant l’Histoire.

En Amérique, la guerre de Sept Ans est tout simplement une guerre de
conquête. Le Canada existait déjà depuis plus de 200 ans ! C’était une colonie
française qui avait autant besoin d’une conquête britannique qu’un individu a
besoin d’une rage de dents. Les Canadiens d’alors n’ont rien vu de bon dans
cette agression anglaise qui s’est traduite par le vol ou la destruction de
leurs habitations, notamment en raison des bombardements à Québec, par la
déportation des Acadiens, par la spoliation de leurs droits linguistiques et
civiques, et par le départ de leurs élites vers la mère patrie, la France. La
guerre de Sept Ans n’a été que le passage brutal d’un Canada français à un
Canada britannique. C’est faire insulte à la mémoire des Canadiens de l’époque
que de maquiller cette catastrophe en événement fondateur du Canada. De la part
d’un musée, dont la mission première est de faire oeuvre d’éducation, cela est
tout simplement honteux. Faire de la Conquête, l’événement historique le plus
désastreux de l’histoire du Québec, un événement heureux et fondateur du Canada,
quelle farce !!