INTÉGRATION DES IMMIGRANTS

Je connais bien Lidobina, celle qui vous a transmis le courriel suivant « Triste Vérité »

TRISTE VÉRITÉ!

« Je suis étonné qu ‘au Québec tout immigrant peut travailler comme
professionnel si il parle seulement l’Anglais, même s’ il parle français
correctement. Alors, la langue française passe au deuxième plan. Mes enfants
croient que dans peu de temps le français sera la langue seconde au Québec.
C’est une triste vérité, dommage!!! … » – Lidobina Peñaloza.

Cette femme est vraiment extraordinaire. Originaire de Colombie, bachelière
en biologie de l’université de Bogota, elle se fait un point d’honneur de parler
et d’écrire correctement le français. Elle a suivi ses cours avec une fougue pas
croyable. Résultat : Lidobina s’est intégrée entièrement à la société
québécoise. Bravo pour elle et… bravo pour nous !

Patrice Saucier

Rédacteur, arrondissement Saint-Laurent, un coin de Montréal qui s’anglicise
à la vitesse de l’éclair

(Le 23 décembre 2006)