ANGLO-DÉFRANCISATION… FRANÇAISE (SUITE)

-> Commentaire à l’attention du site Impératif français

Suite à mon propos tenu (il y a tout de même un certain temps, en ANGLODÉFRANCISATION… FRANÇAISE), voici ce que m’écrit aujourd’hui, ce 17 septembre, ce Français nommé Laurent Flambourari qui, depuis qu’il s’est installé au Québec il y a de cela quelques années (c’est de notoriété publique puisque l’on retrouve les régurgitations de sa plume sur moult tribunes publiques, dans la région de la Capitale nationale en particulier), n’a de cesse de dénigrer tant et plus tout à la fois et la langue française et le Québec de manière générale.

Manifestement, il n’aura jamais compris qu’au Québec l’injure n’a jamais fait office de discours public. Or comme il se fait virer vite fait à chaque fois qu’il ouvre la bouche, ou sa plume-fontaine, et à raison d’ailleurs, précisément parce que chez lui la pensée s’est depuis longtemps éteinte (si tant est que…) sous les montagnes d’invectives qui en font office, eh bien il aura tôt fait de traiter les Québécois d’intolérants, de fascistes, de racistes… etc.

C’est le syndrome du fanatique qui traite tout un chacun de fanatique…
parce que ceux-ci ne sont pas très inclinés, habituellement du moins, à partager ses « intelligentes opinions ». Dans la région de la capitale du pays voisin, aussi nommé capitale fédérale, un certain Farid Kodsi, fonctionnaire pour Transport Canada de son état, constitue en quelque sorte le pendant de notre Flambourari de service (arrondissement de Charlesbourg).

Encore une fois, ce Laurent p’tit Flammou (sobriquet qui lui accole à la peau, cela dit sans vouloir me montrer méchante: on a chacun le nôtre) démontre par ce billet la puissance de son esprit, le pouvoir des ses arguments et l’élégance de ses manières.

Il a raison sur un point, toutefois : il est vrai que ce n’est pas là le type d’individu que recherchent en priorité les services d’Immigration du Québec…

Hélène Pisier,
qcindependance@yahoo.fr
Française qui a jadis choisi le Québec (et qui pour rien au monde ne retournerait en France… même si je ne déteste nullement, loin s’en faut, la terre qui m’a vue naître)

__________

— Laurent Flambourari

> Anglodéfrancisation… française

> Salut !
>
> à tous les anti-Britanniques et anti-Américains de ton espèce, je ne
> dit
qu’une chose :
>
> ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !
>
> Laurent
> Citoyen français, pro-Britannique, et chiant délibérément sur les
> trous du culs de français bornés, qui ne comprennent rien à rien

 

*********
(Le 18 septembre 2006)