ANGLICISATION DE MONTRÉAL

Je suis un anglophone-francophile et moi aussi je constate le phénomène de
l’anglicisation de Montréal. Lorsque je suis allé dernièrement chez Harvey’s
(rue Sherbrooke Est, angle rue Hogan) et j’ai remarqué que le menu du restaurant
était tout bilingue, dans un quartier non-touristique et francophone, je peux
affirmer que le français est en recul.

Ce qui m’inquiète c’est que ce problème d’anglicisation ne touche que
Montréal mais également les Cantons-de-l’Est, ma région d’origine. Par exemple,
à Cowansville, ville francophone à 84%, les enseignes commerciales sont de plus
en plus bilingues. On pense entre autre aux magasins WAL-MART et CANADIAN TIRE!
Le pire de tout cela, une bonne proportion d’anglophones de la région
Cowansvilloise (Lac-Brome, Sutton,Dunham…) ne parlent pas français et ils
exigent des services en anglais!

Sherbrooke, une des villes le plus francophone d’Amérique, plus de 92% de
parlants français, se bilinguisent aussi. Est-ce pour accomoder les étudiants
ontariens unilingues anglais de l’Université Bishop’s?

En résumé, votre Mouvement Montréal français pourrait facilement être nommé
Mouvement Québec français!

Vive le français et vive la différence!

Jeffrey George
jeffreyleprof@hotmail.com