RADIO ÉTUDIANTE CHUO-FM MENACÉE

Les francophones menacés par un déménagement

M. Victor Simon
Vice-recteur aux ressources
Université d’Ottawa
victor.simon@uottawa.ca

Monsieur Simon,

Je vous écris à nouveau à titre de représentant de l’Association des
bénévoles de la radio CHUO-FM de l’Université d’Ottawa afin de vous rencontrer
pour discuter de votre plan de déménager CHUO à un emplacement inadéquat au
sous-sol du Pavillon Morisset. Ce plan serait sérieusement dommageable pour la
seule station de radio universitaire bilingue au Canada et la seule station de
radio communautaire de la région de la Capitale Nationale qui a le mandat de
desservir la population francophone.

La réputation de l’Université d’Ottawa comme l’Université Canadienne est en
jeu. Alors que l’Université affirme refléter le caractère diversifié et bilingue
de notre pays et être une voix pour la communauté francophone, elle met en péril
une station bilingue et multiculturelle qui compte plus de 200 bénévoles de
divers horizons culturels en exigeant qu’elle déménage dans un emplacement exigu
et isolé (sans compter les coûts supplémentaires dû au déménagement venant se
greffer à un budget déjà minime), emplacement qui rendra extrêmement difficile
le recrutement et la conservation des bénévoles. De plus, à cause de l’isolement
de l’emplacement proposé, la sécurité des bénévoles (qui diffusent en tout
temps) sera compromise (un rapport effectué pour le Statut de la femme Canada –
Women’s Hands and Voices – a confirmé le risque particulier pour les femmes
bénévoles à cet égard). Nous avons également des raisons de croire que les
locaux ne sont pas entièrement accessibles aux personnes vivant avec un
handicap. Nous ne croyons pas non plus que l’espace enfermé à l’intérieur du
Pavillon Morisset soit directement accessible 24 heures par jour, une nécessité
de base pour une station de radio qui diffuse à toute heure, 365 jours par
année.

Les restrictions budgétaires actuelles de la station empêchent l’achat ou le
remplacement nécessaire d’équipement tel que des tables tournantes. Les 
contraintes budgétaires additionnelles imposées par le déménagement et la
difficulté d’accès très tôt le matin compromet le projet de lancer une émission
de radio  matinale francophone.

Votre correspondance récente avec le Conseil d’administration de la station
indique votre intention d’aller de l’avant avec ce déménagement. Nous croyons
que ce déménagement portera préjudice à la réputation de l’Université et soulève
des doutes quant à son engagement envers le bilinguisme, le muticulturalisme,
l’équité des sexes et l’inclusion des personnes vivant avec un handicap. En
outre, on ordonne à CHUO de quitter l’emplacement qu’il a occupé au cours des 20
dernières années – afin de construire un salon pour les étudiants. 

Alors que les bénévoles de CHUO ont autorisé une campagne de sensibilisation
publique et une plainte aux Droits de la personne, nous préférerions nous
asseoir avec l’Université et trouver un moyen d’éviter ce type de situation.
Nous sentons que vous vous êtes adressés à des intermédiaires et non aux
personnes véritablement concernées par les réalités quotidiennes de la station
de radio et nous ne croyons pas que les problèmes associés au déménagement ont
été adéquatement présentés à l’Université. Nous croyons qu’il serait contraire à
la campagne de l’Université canadienne et au plan Vision 2010 de l’Université
(un plan auquel il faudra mieux intégrer notre radio bilingue et multiculturelle
afin de servir nos objectif communs) de poursuivre avant d’avoir entendu les
préoccupations exprimées ici.

S’il vous plaît, n’hésitez pas à me contacter afin de prendre rendez-vous.

Michel Costisella,
michel.costisella@bell.blackberry.net

(819) 684-7847
Association des bénévoles de CHUO

Cc : M. Mauril Bélanger
Mme Madeleine Meilleur
M. Georges Bédard
M. Gilles Patry
ACFO Ottawa
ACFO Provinciale
Commissaire des langues officielles
Impératif français

(Le 24 février 2005)