PATRICK HUARD ET GUY A. LEPAGE

Denise Bombardier a-t-elle raison?

PATRICK HUARD ET GUY A. LEPAGE
Trop d’humoristes parlent comme des demeurés et des ignares.

Oui, Mme Bombardier a raison amplement dans sa critique envers la langue et
Patrick Huard devrait s’excuser publiquement d’avoir donné un spectacle de la
sorte à moins que ce ne soit pas un spectacle mais plutôt sa vraie personnalité
et dans ce cas, on doit se pencher très sérieusement sur le choix du comité
organisateur des JUTRAS de nous avoir imposé une animation de la sorte.

Faudrait faire la différence entre un spectacle en salle où les gens
acceptent de payer pour se faire tenir un langage semblable, et une soirée de
gala où l’on célèbre le cinéma et par surcroît lorsque des télévisions
étrangères se donnent la peine de diffuser la soirée.

Je vous avoue ma très grande honte par moment d’avoir assisté à une séance
d’école de bas étage.

Je terminerai en soulignant que Guy A. Lepage a fait un fou de lui pendant 30
secondes, tandis que Patrick Huard l’a fait pendant 120 minutes au moins, je
terminerai tout de même avec une suggestion pour le comité organisateur: donnez
donc ce travail d’animateur à des gens compétents et respectueux tel que René
Simard, Gregory Charles, Sylvie Moreau ou Sylvie Léonard et vous aurez des
résultats concluants et avec de la classe en tout temps.

Luc Lavallée
Club Culture

********************
Bonjour,
Message de Lysette et Maurice Brochu… merci!

Je vous encourage à écrire dès aujourd’hui à l’adresse
opinions@journalmtl.com afin de
répondre à la question suivante du Journal de Montréal et à donner votre opinion
:

Denise Bombardier a-t-elle raison?
Le français parlé des humoristes est-il mauvais?

Denise Bombardier a allumé un feu avec les humoristes du Québec sur le sujet
délicat de la langue.

Dans son commentaire du bulletin de 22 heures à TVA mardi soir, Madame B,
réagissant au gala des Jutras animé par l’humoriste Patrick Huard, a dénoncé
vivement «le massacre du français juste pour faire rire».

«Trop d’humoristes parlent comme des demeurés et des ignares quand ils
veulent nous faire rire. Est-ce normal?»

(Le 25 février 2005)