MULTILINGUISME TRAHI

à l’attention du Commissaire Jan Figel
chargé de l’éducation, de la formation,
de la culture et du multilinguisme

Monsieur Le Commissaire,

Vous êtes chargé, en autres missions, de la culture et du multilinguisme au
sein de la Communauté européenne.

Nous nous réjouissions que le multilinguisme fût ainsi pris en compte et nous
attendions quelque manifestation concrète après les déclarations de principe,
les colloques et autres rencontres en faveur des langues.

Nous venons, en effet, d’en découvrir une, mais quelle déconvenue !

Votre commissariat est présentée sur l’internet à l’adresse :

http://europa.eu.int/comm/commission_barroso/figel/index_fr.htm

Passée la première page d’accueil et votre C.V. que l’on peut lire
partiellement en allemand, français et slovène, toutes les autres pages sont en
anglais !

Cette présentation est une négation du multilinguisme et elle ne manque pas
d’ironie quand on lit dans votre page d’accueil :

« La culture est incontournable dans le développement d’un sentiment
d’appartenance et de citoyenneté européenne, à travers une meilleure
compréhension des autres cultures et d’un héritage commun, dans le respect de la
diversité culturelle. Les langues ne sauraient être qu’un simple outil de
communication : elles contribuent elles aussi à une meilleure connaissance des
autres nations et cultures »

L’ordre de mission pour la Direction générale de la traduction (DGT), dont
vous avez la responsabilité, était ainsi rédigé (nous ne l’avons encore trouvé
qu’en anglais !) :

« make EU enlargement a success by incorporating the 20 official languages
into the Union’s daily work and by improving multilingual communication in the
enlarged Union~ et ~develop its role
[NDLR, celui de la DGT] as the
language service par excellence in Europe »*

Voilà une mission qui démarre bien mal !

Bientôt les Français auront à se prononcer sur le traité constitutionnel
européen. Il faudra compter dans les votes négatifs ceux qui auront pour origine
la condamnation du comportement linguistique de l’Union européenne, comportement
que vous illustrez si bien, alors même que vous devriez être un promoteur
exemplaire du multilinguisme.

Avec mes salutations attristées.

Marceau Déchamps
Vice-président
Défense de la langue française
http://www.langue-francaise.org

*« Faire de l’élargissement un succès en accueillant 20
langues officielles dans le travail quotidien de l’Union et en améliorant la
communication dans l’union élargie » et « développer son rôle

[NDLR celui de la DGT] pour en faire le
service linguistique par excellence de l’Europe »

(Le 26 janvier 2005)