LAVAL UNIVERSITY !

Objet : LE BILINGUISME AU CANADA

L’Université Laval qui se met à l’unilinguisme anglais…

Qu’espérez-vous : une guerre civile, ou quoi ???

Pareil asservissement volontaire de Québécois est proprement dégoûtant.
Dégoûtant et indigne de gens présumés «instruits», conscients et sensibles aux
grandes questions citoyennes.

On se croirait en France… devant un tel empressement à se nier soi-même.

Aussi le citoyen contribuable québécois que je suis s’oppose avec la dernière
énergie à des attitudes aussi peu nobles, plus près de l’esclave consentant que
de l’ouverture à la différence.

Car s’ouvrir à la dictature unilingue anglo-saxonne, c’est tout ce qu’on
voudra hormis l’ouverture… à la différ«a»nce.

Marcelin Gélinas,
Région de la Capitale nationale
m.gelinas@moncanoe.com

(Le 7 février 2005)