RACISME ANGLO-SAXON

En réponse au texte « Quebec Bashing » publié à l’adresse: « QUEBEC BASHING »

Votre interlocuteur a raison, mais qu’attendre de plus d’un gouvernement
«Canadian» sinon de tronquer les faits. Nous ne devons jamais oublier que les
Anglos-saxons, Mackensie King et Roosevelt confondus, accompagnés, de Batista
dictateur Cubain, un outil dans les mains des états-Unis d’Amérique, ces trois
importants personnages de la vie politique de l’époque, ont refusé tour à tour
l’entrée, qui en Canada, qui aux états-Unis d’Amérique, qui en Cuba, d’un navire
dans lequel on trouvait entre 900 et 1500 juifs chassés d’Allemagne, que l’on a
refusés d’accueillir. Ils sont retournés à leur point de départ et ont tous
péris dans les camps nazis. Comme antisémitisme, qui dit mieux que les saxons
(comme les Allemands) et leurs collaborateurs? Mais on accuse toujours, soit un
colonisé, soit un esclave, (souvent la même chose) des défauts qui assaillent le
colonisateur ou l’occupant d’un territoire. Félicitations à celui qui a
découvert ce racisme anglo-saxon dans les archives du «Canada».

Jacques Bergeron

— Impératif_français
<Imperatif@imperatif-francais.org>
a écrit : >
« QUEBEC BASHING »
> – Ou comment réécrire l’histoire !
>
————————————————————————–
>
> Je suis tombé par hasard sur le site internet de Citoyenneté et
> immigration Canada. Je suis profondément outré par la mesquinerie et le
> mensonge colportés par celui-ci et particulièrement par sa composante Les
> artisans de notre patrimoine, chapitre 4 :
>
>

http://www.cic.gc.ca/francais/ministere/patrimoine/chap-4b.html#chap4-9

>
> Plusieurs réalités politiques le (MacKenzie King) retinrent lorsque
> vint le temps de réviser le règlement de l’immigration du Canada.
> Mentionnons, entre autres, la perception générale que l’immigration menaçait
> l’emploi, et l’attitude du Québec à l’égard des réfugiés en général et des
> Juifs en particulier. L’antisémitisme était répandu partout au Canada et, à
> certains endroits, les Juifs ne pouvaient pas occuper certains emplois,
> posséder de biens ou demeurer dans certains hôtels. Cette attitude était
> plus marquée au Québec où des journaux de langue française, à la fois
> nationalistes et de droite, fustigeaient les Juifs et où des politiciens
> canadiens-français, ainsi que diverses organisations, dénoncèrent l’idée
> d’admettre des Juifs qui demandaient asile au Canada. Face à un sentiment
> xénophobe aussi fort, le gouvernement de Mackenzie King maintint sa
> politique qui consistait à refuser d’admettre en nombre important des
> opprimés venant d’Europe.
>
> Pas un mot sur les émeutes antisémites de Toronto, sur le financement
> de journaux antisémites par R.B. Bennett, premier ministre du Canada; sur
> l’antisémitisme de Mackenzie King, sur l’Orange Order qui réclamait une
> immigration uniquement anglo-saxonne, etc. On oublie de dire que c’est en
> Ontario que des magasins (Eaton et Simpsons) refusaient d »embaucher des
> Juifs… Seul le Québec est nommé !
>
> J’ai porté plainte. N’hésitez pas à le faire. Ce site est du Quebec
> Bashing. Et pourtant c’est un site officiel du gouvernement du Canada…
>
> Adresse utile :
>
> L’honorable Judy Sgro, C.P., députée
> Ministre@cic.gc.ca et
> Sgro.J@parl.gc.ca
> Citoyenneté et Immigration Canada
> Ottawa (Ontario)
> K1A 1L1
>
> Raymond Ouimet
> Auteur
>
> Message diffusé par :
>
> Président
> Impératif français
> Recherche et communications
> C.P. 449, succ. Aylmer
> Gatineau (Québec)
> J9H 5E7
> Tél. : (819) 684-8460
> Téléc. : (819) 684-5902
> http://www.imperatif-francais.org