L’EUROPE, UNE MACHINE À ANGLO-SAXONISER

Bonjour de Bruxelles!

Pour une fois, un petit courriel pour se réjouir et non pour se plaindre.

Je vous traduis ci-dessous un extrait d’un courriel que m’a envoyé une amie
allemande, actuellement en stage au Comité des Régions à Bruxelles:

"L’ambiance au travail est totalement internationale: la langue de travail au
Comité des Régions est essentiellement le français (les collègues avec lesquels
je suis en contact direct sont une Italienne, un Français, un Anglais avec des
racines hispano-belges; la stagiaire de longue durée est Chypriote, et celle qui
lui succèdera vient de la République tchèque), l’anglais n’arrive ici "que" en
deuxième place."

Texte d’origine:

"Die Atmosphäre am Arbeitsplatz ist durch und durch international:
Arbeitssprache am Ausschuss der Regionen ist in erster Linie Französisch
(meine direkten Vorgesetzten: eine Italienerin, ein Franzose, ein Engländer
mit spanisch-belgischen Wurzeln, die Langzeit-Praktikantin ist Zypriotin und
ihre Nachfolgerin kommt aus der Tschechischen Republik), Englisch nimmt hier
"nur" Rang 2 ein ."

Voilà donc qui devrait donner un peu de baume au coeur à ceux qui ne croient
voir dans l’Union européenne qu’une machine à anglo-saxoniser…

Adam Valency
multilinguisme@gmx.net

(Le 12 octobre 2004)