LES HISTOIRES D’ÉPOUVANTES

M. Fred Ryan
éditeur du Journal du Pontiac Journal,
journalpontiac@bellnet.ca;
pontiac@journalpontiac.com

Richard Henderson
Association régionale des West Quebecers,
wq@magma.ca

Cette lettre est une réplique à l’article intitulé: "This is your chance", de
M. Fred Ryan, dans lequel la communauté anglophone du Pontiac est invitée à
venir se prononcer à une réunion du "The Quebec Community Group" organisée par
le RAWQ.

Dans cet article, M. Ryan dit que les anglo-Québécois sont souvent comparés
aux francophones vivant à l’extérieur du Québec et que cette comparaison est
décourageante parce que ces derniers reçoivent beaucoup plus d’aide
gouvernementale. Il dit aussi que les anglophones du Pontiac sentent qu’ils sont
confondus avec la grande majorité anglophone canadienne.

La raison évidente, M. Ryan, pour laquelle les communautés francophones du
"ROC" reçoivent plus d’aide gouvernementale est qu’elles sont des espèces
menacées. Les francophones de notre région exhibent aussi les symptômes d’une
société isolée, invisible et oubliée. C’est la raison pour laquelle, je crois,
qu’il est si important de dénoncer les efforts de rapetissement du Québec
francophone de l’Association régionale des West Quebecers (ARWQ).

Avec l’aide de vos petits amis (les autres médias anglophones,) vous avez
réussi à faire croire aux Canadiens que les anglos-Québécois sont abusés, mais
nous savons très bien que les anglo-québécois forment la minorité la plus gâtée
des Amériques et, dans le cas du Pontiac, nous devons dire gâtée-pourrie parce
que vous dominez tellement, qu’après des générations de vécu parmi les
francophones, près de 90% d’entre vous êtes encore unilingues.

Cela devient immoral de constamment vous plaindre et quémander de l’argent
des gouvernements, mais vous vous complaisez tellement dans ce rôle de martyrs
que je doute que vous, "Canada’s poor cousins", arrêtiez. J’aimerais donc être
la mouche sur le mur du centre RA de Shawville, le 21 octobre, soir de cette
réunion, pour entendre les contes que vous vous raconterez…

Malheureux que vous n’ayez pas choisi le 31 octobre pour tenir cette réunion…
L’Halloween étant le soir approprié pour les histoires d’épouvante.

Loi101, BOU, HOU!,
Loi sur l’affichage, BOU, HOU, HOU!
Politique québécoise, BOU, HOU, HOU!

Chacune des piastres que nos gouvernements versent à l’Association régionale
des West Quebecers est contre productive; elle est une insulte aux
francophones et une injustice aux contribuables.

Pierre Denault,
Pontiac.
PaysanP@aol.com

(Le 14 octobre 2004)