LES GRANDES FESTIVITÉS NATIONALES DU QUÉBEC

L’OUTAOUAIS EN FêTE

Impératif français,

Je ne sais pas comment vous remercier pour les efforts que vous avez déployés
et la réussite de ces quatre merveilleuses journées, pendant lesquelles nous
avons pu fêter et montrer notre fierté d’être français. Tout le personnel – que
ce soit le vendeur de crème glacée, les employés des manèges et j’en passe – a
été tellement gentil et accueillant. Quelles belles journées et soirées nous
avons passées, entourés de joie, d’amour et d’amitié! Quel beau lieu et quel
beau spectacle offert par les voiliers, la plage, les cerfs-volants, les manèges
et surtout nos artistes! Quelle excellente idée d’avoir eu des manèges! Vous ne
pouvez imaginer la merveilleuse journée que j’ai passée avec mon petit-fils
grâce à ceux-ci. Je l’ai toujours amené aux spectacles le soir mais il devenait
trop fatigué. Quel enfant peut dire qu’il a fait des tours de manège à volonté
en plus de se baigner tout tatoué de fleurs de lys? Il a maintenant six ans et
chaque année il comprend un peu plus nos célébrations. Ces journées me
permettent de lui raconter de plus en plus de choses de notre histoire et de lui
apprendre déjà à être fier de son héritage. Je tiens à souligner la présence
d’un monsieur extraordinaire qui s’occupait de « la maison des miroirs ». Il
était d’une patience admirable avec les enfants. De plus, il se dégageait de lui
un amour envers les enfants, qui se palpait et se voyait sur son visage. Je l’ai
félicité mais si vous savez qui il est, prenez le temps de le lui dire. Merci
pour TOUT votre travail et votre dévouement grâce auxquels nous avons vécu des
moments inoubliables, qui se transmettront de génération en génération.

P.S. Gardez les manèges s.v.p.

Pauline Collin
Gatineau
collin.pauline@sympatico.ca

(le 29 juin 2004)