LA LANGUE FRANÇAISE FAIT PITIÉ

Bafoué dans ce qu’elle a de plus génial, la langue française est devenue
l’apannage d’un peu tout le monde qui sait dire trois mots de français et
l’écrire sans faire de faute. J’ai lu de mes propres yeux lu, des passages de
publicité de Cabinets de traduction ou de terminologie qui, pour vendre leur
salade ne prennent aucun soin quant à la rédaction de leurs messages
publicitaires. Cela ne me surprend guère depuis l’abolition des rédactions, des
commentaires de textes d’auteurs célèbres et surtout des dictées où si un élève
avait fait cinq fautes il avait tout simplement zéro. Mais le mal vient de ce
qu’il y ait eu une fois permissivité et par la suite un grand laxisme de la part
des maîtres d’école et plus tard des professeurs pour donner lieu à la formation
de cerveaux incapables d’écrire proprement et de savoir rédiger clairement qu’il
s’agisse de rapports administratifs ou tout simplement de rédiger une lettre ou
une publicité… ce ne sont que des fautes et des fautes qui pleuvent à la
lecture des documents énumérés ci-dessus. Je suis outré de voir que la langue de
Molière soit ainsi bafouée et comble de la honte : les élèves m’ont plus d’une
fois dit et je les cite : «l’orthographe? Mais pourquoi faire monsieur…» Cela
résume fort bien l’état d’esprit relativement à la langue française.

Mais ce n’est pas tout! Lorsque l’on voit que certaines personnes (que je ne
nommerai pas car chacun se retrouvera) ont le culot de tenir (passez-moi leur
expression) «les états généraux de la langue française au Québec» titre ronflant
et dénué de tout sens, lorsque ces personnes là ne sont pas capables d’aligner
cinq mots sans commettre des erreurs lorsqu’elles ouvrent la bouche pour
formuler une phrase… Je suis en droit de me demander où nous allons et si
jamais nous ne tendons pas à éteindre une langue si riche et si haute en
couleur…

à bon entendeur, Salut.

M. Charles Dadoun
Traducteur et Réviseur Trilingue
Licencié es-Lettres
Université Sir-George Williams
M.A. Trad.
(Fr., An., Es.)
I.I.T. (Mexico , D. F.)
Membre Associé
Association Canadienne des Réviseurs
(A.C.R.)
dcharles@sympatico.ca

(Le 16 octobre 2004)