GATINEAU : IDENTITÉ BAFOUÉE

Les récentes sorties de Monsieur Lacasse et de ses collègues de la Chambre de
commerce voulant convaincre (en anglais seulement) des Ontariens à venir vivre à
Gatineau sont méprisantes pour le fait français en Outaouais et traduisent leur
devise de croissance à tout prix dictée par une « élite » affamée de profits.

Leur vision à courte vue du « développement » de la région et leur ardeur à
pourfendre nos spécificités culturelles traduisent leur réelle façon de penser,
celle d¹une calculatrice. Pour une vulgaire addition de chiffre dans leurs
comptes en banque, ils sont prêts à détruire ce que plusieurs générations ont
mis deux siècles à bâtir : une présence francophone forte en Outaouais ainsi
qu¹une qualité de vie de plus en plus menacée (embouteillages, bruit, étalement
urbain).

à quand le saccage du parc de la Gatineau pour y construire des condos ?
Quand parlerons-nous tous anglais pour simplifier les choses ? Quand ceux qui
saccagent actuellement la nature vont-ils nous vendre de l¹oxygène ?

J¹espère vivement que les élus de la Ville de Gatineau ne succomberont pas à
ce mirage et qu¹ils laisseront les promoteurs immobiliers porter seuls le
fardeau de l¹anglicisation et de la croissance anarchique à tout prix. En tant
que citoyens de Gatineau et de votre quartier, nous vous demandons de vous
opposer à la participation de la Ville de Gatineau au moyen des fonds publics à
la promotion immobilière en Ontario et ce, uniquement en anglais afin
d¹angliciser la région . Surtout avec votre expérience dans les milieux de
l¹éducation et de la culture, nous espérons vivement que vous êtes conscient des
enjeux actuels et que vous vous porterez à la défense du fait français en
Outaouais.

France Dubé
Christian Quesnel
Gatineau

**************************

NDLR – Pour les adresses électroniques du maire et des
conseilleres de Gatineau, consulter le texte GATINEAU : DU FRANÇAIS, IL EN FAUT
PLUS ; PAS MOINS ! 

(Le 19 octobre 2004)