GATINEAU FOR SALE

LeDroit
editorial@ledroit.com

Votre page frontispice du 29 mai était fort représentative de l’article de
fond, qui faisait état du phénomène d’exode d’Ontariens vers l’Outaouais
québécois. Malheureusement, l’affiche ‘A vendre : Welcome to Gatineau’
perpétuait également trois stéréotypes. Un, que les Ontariens déménageant sont
tous anglophones, alors que votre article de fond mentionnait pourtant des
franco ontariens désireux de vivre en français, et pour moins cher. Deux, que
pour se ‘vendre’, Gatineau doit le faire en anglais, ce qui est absolument faux.
Et trois, qu’il fait bon vivre en anglais à Gatineau, sans nécessité d’apprendre
le français, même si le français est seule langue officielle au Québec, et à
Gatineau. Nous nous inquiétions déjà de la recrudescence d’incidents de services
en anglais d’abord à Gatineau (à la municipalité, et dans plusieurs commerces),
s’il faut en plus ‘vendre’ l’image à travers de telles photos! L’avenir est à
ceux qui luttent, comme le dit l’ancienne devise de votre journal, pas à ceux
qui se vendent.

André Dorion
felnatan@sympatico.ca

Gatineau (QC)

(Le 29 mai 2004)